Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’administration des douanes en France de 1914 à 1940

 | 
Jean Clinquart

Annexes

Annexe 2. Notices biographiques

Texte intégral

BOLLEY (Jean Ernest)

Né le 23 septembre 1865.

Surnuméraire à la direction générale des Douanes (1er février l885).

Commis à Pontarlier (1886), puis à Bordeaux (1888).

Commis de direction à Bordeaux (1890).

Commis principal, détaché à la direction générale (1897).

Rédacteur principal au bureau du tarif (1er janvier 1900).

Sous-chef de bureau à la statistique commerciale (1906), puis du tarif (1908).

Chef du bureau de la statistique commerciale (1909).

Chef adjoint du cabinet du ministre des Finances, Klotz (1911).

Directeur des affaires commerciales et industrielles au ministère du Commerce (1912).

Conseiller d’État en service extraordinaire (1912).

Directeur général des douanes (9 janvier 1918-31 décembre 1924).

Conseiller-maître à la Cour des Comptes.

Admis à la retraite le 1er juillet 1934.

Décédé le 3 septembre 1938.

BOSSUAT (Théodule Justin Pierre)

Né le 18 février 1894.

Contrôleur adjoint des douanes au Havre (15 juin 1914).

Mobilisé de 1914 à 1919.

Contrôleur au Havre (juin 1919).

Vérificateur-adjoint (1er septembre 1920).

Rédacteur à la direction générale (1er septembre 1921).

Rédacteur principal (1er juin 1924, lauréat du concours).

Sous-chef de bureau (7 mai 1930).

Chef de bureau (1er janvier 1937).

Administrateur (2 février 1941).

Directeur général intérimaire des douanes (10 juillet 1942).

Directeur général des douanes (1er novembre 1944).

Conseiller maître à la Cour des Comptes (6 juin 1947).

Membre de la Cour de discipline budgétaire (28 janvier 1953).

Président de chambre (22 décembre 1958).

Admis à la retraite le 18 février 1964.

Décédé le 1er août 1981.

BRANET (Jean Marie François Louis)

Né le 29 juillet 1868.

Attaché de cabinet du préfet de Haute-Garonne (1890).

Attaché de cabinet du ministre de l’Intérieur (1892).

Secrétaire général de la préfecture de l’Ariège (1892).

Sous-préfet de Pithiviers (1894).

Secrétaire général de la préfecture de la Haute-Vienne (1896).

Sous-préfet d’Yvetot (1897).

Secrétaire général de la préfecture de la Gironde (1900).

Préfet de la Vendée (1er décembre 1905).

Directeur du personnel et du matériel au ministère des Finances (1907).

Caissier payeur central du Trésor (1er janvier 1910).

Directeur général des douanes (juillet 1911-janvier 1918).

Conseiller d’État en service extraordinaire (1912).

Conseiller d’État en service ordinaire (janvier 1918).

Retraité en 1923.

De 1907 à 1925, secrétaire-fondateur de l’Association de l’administration préfectorale. Décédé le 29 mai 1954.

CHAUDUN (Pierre)

Né le 3 juillet 1885.

Attaché au Parquet de Lille (29 avril 1908).

Attaché titulaire à la Chancellerie (18 novembre 1909).

Juge au Tribunal civil de Clermont (16 octobre 1912), puis de Rambouillet (8 août 1913).

Mobilisé du 3 août 1914 au 10 mai 1919.

Chef adjoint au cabinet du ministre du Commerce, Clémentel (juillet 1919).

Magistrat détaché à la Chancellerie (17 janvier 1920).

Agent du gouvernement français auprès du Tribunal arbitral mixte (20 avril 1920).

Chef de cabinet du ministre des Finances, Clémentel (18 juin 1924).

Directeur du personnel, du matériel et de l’ordonnancement au ministère des Finances (24 octobre 1924).

Conseiller d’État en service extraordinaire (14 janvier 1926).

Directeur général des douanes (1er février 1930-14 novembre 1936).

En service détaché pour exercer les fonctions de directeur général de la Banque de Madagascar (14 novembre 1936).

Décédé le 23 octobre 1955.

CHOCARNE (Pierre Marie Philippe)

Né le 27 août 1868.

Chef de cabinet du préfet de la Sarthe (1er novembre 1893), puis de l’Aube (5 janvier 1896).

Sous-préfet de Briey (23 mai 1896), de Lure (7 janvier 1906), de Bayonne (13 juin 1908).

Préfet des Pyrénées-Orientales (25 novembre 1911), de l’Aube (16 juillet 1912), de l’Aisne (13 août 1918).

Contrôleur général des services de la reconstitution au ministère des Régions libérées (20 novembre 1918).

Directeur au ministère des Régions libérées (16 juin 1919).

Admis à la retraite le 24 mai 1924.

Directeur général des services de la Présidence du Conseil (Cabinet Painlevé, avril 1925).

Directeur général des douanes (2 novembre 1925-1er février 1930)

Directeur général des douanes honoraire (1er février 1930).

Décédé le 19 juin 1953.

CUSIN (Gaston)

Né en 1903.

Contrôleur adjoint des douanes à Modane (janvier 1922).

Service militaire (1922 - 1923).

Contrôleur-adjoint à Mulhouse (1925 - 1926).

Contrôleur à Paris (1927 - 1928).

Receveur à Saint-Gingolph (1929 - 1936).

Sous-chef de cabinet du ministre des Finances (Arrêté du 5 juin 1936).

Conseiller référendaire à la Cour des Comptes (Décret du 1er septembre 1936).

Chef adjoint du cabinet du ministre des Finances (Arrêté du 27 novembre 1936).

Chef de cabinet du sous-secrétaire d’État aux Finances (Arrêté du 8 juillet 1937).

Chef du service du Blocus au ministère des Affaires étrangères (1940).

Directeur de l’Imprimerie Nationale.

Contrôleur d’État.

Commissaire de la République à Bordeaux (1944).

Conseiller maître à la Cour des Comptes.

Décédé le 17 octobre 1993.

DEGOIS (Georges)

Né le 24 mai 1894.

Contrôleur adjoint des douanes à Boulogne (15 juin 1914).

Mobilisé. Légion d’honneur à titre militaire (3 citations).

Commis principal d’ordre et de comptabilité à la direction générale des Douanes (1er mai 1920).

Lauréat du concours de vérificateur d’août 1922, nommé rédacteur à la direction générale des Douanes (1er octobre 1922).

Rédacteur principal à la direction générale des Douanes (1er décembre 1923).

Sous-chef de bureau (1er septembre 1930).

Chef de bureau (1er janvier 1937).

Détaché auprès de la commission des douanes de la Chambre des députés (1937).

Chef de cabinet du sous-secrétaire d’État au Commerce (juin 1937).

Chef-adjoint de cabinet du sous-secrétaire d’État aux Finances (janvier 1938).

Chef de cabinet du secrétaire d’État au Trésor (mars 1938).

Directeur du Service de répression des fraudes douanières (SRFD) (1er mai 1941) Déporté en 1944.

Nommé rétroactivement, en 1945, administrateur des douanes, chargé du SRFD (effet du 2 février 1941).

Directeur général des douanes (7 février 1947).

Retraité le 15 octobre 1958.

Président-directeur général de la Compagnie des Taxis G7.

Décédé le 24 septembre 1963.

HYON (Louis Emile Florent)

Né le 21 octobre 1879.

Surnuméraire des douanes (15 mai 1899).

Carrière dans les services extérieurs (directions de Lille, Valenciennes et Charleville) jusqu’en 1914 : commis (1er novembre 1903), receveur (1er avril 1905), commis de direction (14 mars 1908), contrôleur adjoint (réorganisation) (1er juillet 1908), vérificateur (16 août 1910).

Inspecteur (1er janvier 1918).

Affecté à la direction générale en qualité de rédacteur principal (1er octobre 1918).

Sous-chef de bureau (1er août 1920).

Chef de bureau (1er juillet 1925).

Chargé de mission auprès du ministre des Finances de Roumanie (1930-1932).

Administrateur (10 octobre 1935).

Directeur général des douanes (14 novembre 1936-21 novembre 1938).

Directeur au ministère des Finances, détaché au Comité de réorganisation administrative.

Admis à la retraite et nommé directeur général des douanes honoraire (21 octobre 1939).

Décédé le 23 décembre 1976.

LEROI (Jules Auguste Jean)

Né le 18 juin 1893.

Mobilisé du 10 août 1914 au 30 septembre 1917 (Grand blessé).

Rédacteur stagiaire à l’administration centrale des Finances (1er octobre 1917).

Rédacteur (1er octobre 1918).

Rédacteur principal (1er juin 1921).

Sous-chef de bureau (1er novembre 1923).

Chef de bureau (1er mars 1930).

Sous-directeur (1er janvier 1932).

Directeur adjoint (1er septembre 1935).

Directeur de la Dette inscrite (10 novembre 1937).

Détaché en qualité de secrétaire général de la Loterie Nationale (10 novembre 1937).

Directeur général des douanes (1er décembre 1938-10 juillet 1942).

Directeur du personnel, du matériel et du contentieux au ministère des Finances (10 juillet 1942-23 octobre 1944).

Directeur général honoraire (23 octobre 1944).

Receveur central des Finances de la Seine (1er novembre 1944).

Décédé le 7 octobre 1958.

MÉTAYER (Jean)

Né à Bordeaux le 25 novembre 1877. Fils d’un préposé des douanes décédé en activité de services en 1878.

Préposé à demi-solde à Bordeaux (1er juin 1896).

Titularisé dans ce grade (1er décembre 1897).

Au service militaire le 11 novembre 1898 pour un an (soutien de famille).

Réintégré à Bordeaux (1er décembre 1899), puis muté à Paris (1er juillet 1906) pour rejoindre sa femme, employée des Postes, nommée d’office à Paris.

Secrétaire général de l’Union générale des agents du service actif.

Sous-brigadier (1er mars 1914).

Mobilisé du 7 août 1914 au 25 juin 1915.

Détaché (hors cadre) au siège de l’Union générale des agents du service actif des douanes pour une durée de 5 ans (Arrêté du 16 janvier 1920).

Réintégré d’office (arrêté du 20 juillet 1920).

Détaché à nouveau à compter du 10 octobre 1924 (Arrêté du 4 octobre 1924).

Mesure prorogée jusqu’au 10 octobre 1931 (Arrêté du 25 septembre 1929).

Détaché au Syndicat des agents du service actif pour 4 ans à compter du 10 octobre 1931 (Arrêté du 3 novembre 1931).

Admis à la retraite le 1er janvier 1933.

Décédé le 9 novembre 1952.

MOUY (Louis Henri Pierre de)

Né le 20 novembre 1887.

Auditeur à la Cour des Comptes (19 juillet 1911), rapporteur (3 octobre 1913).

Mobilisé du 2 août 1914 au 30 mai 1919.

Sous-directeur à l’administration centrale des Finances (11 janvier 1921), puis directeur du Mouvement général des fonds (17 mars 1923).

Directeur général des douanes (17 décembre 1924).

Démissionne le 31 octobre 1925.

Entre à la Société générale. Y est nommé directeur (17 novembre 1927), puis directeur général (2 juin 1932), président (10 novembre 1944).

Après la nationalisation de cette banque, en est administrateur (4 janvier 1946).

Démissionne en 1958.

Décédé le 15 décembre 1961.

NEUMEYER (Antoine Marie Pierre)

Né le 17 janvier 1878 à Saint Dié (Vosges).

Admis en qualité de surnuméraire le 15 juin 1897 et affecté à Épinal.

Titularisé en qualité de commis le 1er juillet 1899 et affecté à Monteron-Château (Direction d’Épinal).

Service militaire du 1er novembre 1899 au 1er novembre 1901.

Commis principal le 1er décembre 1906, à Saint-Dié (Direction d’Épinal).

Contrôleur le 1er juillet 1911 à Petit Croin (Même direction).

Vérificateur le 1er janvier 1912 à Avricourt (Direction de Nancy).

Muté à Paris (Direction de Paris), le 1er janvier 1914.

En disponibilité pour affaires personnelles le 5 décembre 1922.

Disponibilité convertie rétroactivement en détachement auprès de la Fédération Nationale des Syndicats de Fonctionnaires, avec prorogations successives jusqu’à mise à la retraite.

Nommé contrôleur en chef le 1er juillet 1931 à Paris (Direction de Paris).

Retraité le 17 janvier 1939.

Lors de son départ en retraite, l’intéressé exerce les fonctions de Secrétaire général adjoint de la Fédération nationale des syndicats de Fonctionnaires, 10, rue de Solférino à Paris (7e).

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540