Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Finances publiques en temps de guerre, 1914-1918

 | 
Florence Descamps
, 
Laure Quennouëlle-Corre

Le financement du ravitaillement en charbon pendant la Première Guerre mondiale : entre innovation administrative et bricolage comptable

Pierre Chancerel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

La Première Guerre mondiale constitue une période de pénurie énergétique importante pour la France. Dès l’automne 1914, les premiers services de ravitaillement se mettent en place à l’échelle centrale. C’est le ministre des Travaux publics qui, en raison de sa compétence sur la politique minière, prend en charge la question de l’approvisionnement en charbon des services de l’État, puis du pays tout entier. En 1917, le contrôle de la production et de l’importation de charbon est confié à un Bureau national des charbons fonctionnant sous le contrôle du ministère de l’Armement. La vaste question du ravitaillement est emblématique de l’extension des services de l’État pendant la guerre jusqu’à leur « exubérance1 ». Elle nécessite du personnel supplémentaire, des bureaux nouveaux, qui s’avèrent autant de charges financières supplémentaires, alors que l’État doit également financer la guerre. Le financement de cette mission nouvelle fait partie des pratiques administratives in...

Auteur

Agrégé d’histoire et archiviste-paléographe, Pierre Chancerel est l’auteur d’une thèse de doctorat consacrée au Marché du charbon en France pendant la Première Guerre mondiale. Après avoir enseigné à l’Université de Picardie-Jules-Verne et travaillé à la direction des Archives du ministère des Affaires étrangères, il est actuellement responsable de l’antenne du Service historique de la Défense à Rochefort.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540