Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Finances publiques en temps de guerre, 1914-1918

 | 
Florence Descamps
, 
Laure Quennouëlle-Corre

La Cour des comptes pendant la Première Guerre mondiale

Christian Descheemaeker

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

La Cour des comptes de 1914-1918 n’est pas celle d’aujourd’hui1. Son organisation à l’époque est semblable à celle de 1807 et ses missions restent celles définies par l’Empire et complétées par la Restauration. Les contrôles que la Cour menait n’avaient pas l’ampleur de ceux qu’elle réalise de nos jours. Pour juger les comptes des comptables publics, elle contrôlait une à une les opérations qui y étaient décrites, ou aurait dû le faire. Après le contrôle minutieux – tatillon, diront certains, mais nécessaire – d’un grand nombre de comptes publics, il lui était possible de dégager des observations sur la gestion publique. Elle le faisait trop rarement et, dans le cas de l’État, l’éparpillement des opérations entre de multiples comptes ne s’y prêtait pas.

Institution supérieure de contrôle externe, la Cour se place au bout de la chaîne administrative dans le système français des finances publiques, mécanisme complexe qui peut aisément se gripper. Comme les autres rouages de...

Auteur

Christian Descheemaeker, ancien élève de l’École nationale d’administration (1972-1974), a été président de Chambre à la Cour des comptes. Il préside le Comité d’histoire de la Cour des comptes et est membre du Comité pour l’histoire économique et financière de la France. Il a publié un ouvrage sur la Cour des comptes à La Documentation française (3e édition 2005) et divers articles sur la Cour des comptes, les chambres régionales des comptes, la Cour de discipline budgétaire et financière, leurs activités et leurs jurisprudences. Dans le domaine historique, il a publié en février 2008 avec Florence Descamps « Le rapport Labeyrie de 1933 : la réinvention de la comptabilité administrative » dans la Revue française de finances publiques, et en 2013, « Labeyrie et la comptabilité administrative de l’Etat », in Philippe Bezès, Florence Descamps, Sébastien Kott et Lucile Tallineau (dir.) L’invention de la gestion des finances publiques. Du contrôle de la dépense à la gestion du service public, volume II, Paris, IGPDE/Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2013, http://books.openedition.org/igpde/2886.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540