Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’État, moteur du progrès

 | 
Jean-Philippe Dumas

Exergue. Léon Gambetta, discours à Charonne, 15 février 1876

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« La politique des résultats est la seule qui soit véritablement conforme aux intérêts de la démocratie. […]
Ce que je veux, c’est qu’une fois que le parti républicain a entrepris une réforme, il ne la laisse pas inachevée, incomplète, mal conçue, mal nourrie, pour courir vers une autre, pour faire une tentative sur un autre point, brouillant tout, n’achevant rien et ne laissant en définitive que le misérable spectacle d’un parti qui a touché à tout et n’a rien édifié.
Ce que je veux, c’est qu’on dise nettement par où il faut commencer, par où il faut continuer et qu’on ne sache jamais par où on doit finir, car le progrès ne s’achève pas, il est indéfini ; c’est là qu’est l’idéal, c’est là qu’est la borne, la limite, que les efforts des générations successives ont pour tâche de reculer sans cesse, car dans le domaine des choses de l’esprit comme dans le domaine des choses de l’État, le progrès, je le répète, est incommensurable et infini. 

Léon Gambetta, discours à Charonne, 15 février...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540