Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’État, moteur du progrès

 | 
Jean-Philippe Dumas

Deuxième partie. L’action économique

Chapitre IV. La politique douanière

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour les commerçants et les industriels, les institutions créées par l’État n’ont d’intérêt que si elles mettent en œuvre des mesures adaptées à leurs besoins, en particulier en matière douanière.

Dès le début de la Troisième République, les industriels rappellent que les droits de douane ne doivent pas constituer une ressource pour l’État, mais une réponse à leurs difficultés. Alors que la France doit honorer les contributions prévues par le traité de Francfort de 1871, ils protestent avec véhémence contre l’augmentation des droits de douane décidée par Thiers. Face aux premiers signes de ralentissement économique, ils n’hésitent pas à exiger du gouvernement une réorientation de la politique douanière en leur faveur, quitte à relancer des querelles qui paraissaient tranchées depuis 1860, date de la signature du traité de libre-échange avec l’Angleterre.

Après avoir essayé en vain de conduire le débat, les ministres du Commerce préfèrent s’en dessaisir au profit de la Chambre et du Sé...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable