Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les banques françaises et la Grande Guerre

 | 
Fabien Cardoni

Reconfigurations bancaires régionales

Le CIC et ses relais provinciaux : des évolutions contrastées au cours de la Grande Guerre

Nicolas Stoskopf

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

De la Grande Guerre, le Crédit industriel et commercial (CIC) ne conserve que la mémoire de ses « morts pour la France », dont les noms sont pieusement gravés dans le marbre du monument aux morts placé dans la cour de l’hôtel Chantereine, inauguré le 25 février 1921 : 126 victimes… Mais il n’a pas gardé d’archives, hormis les rapports annuels d’assemblée générale et quelques tableaux statistiques. C’est dire que les sources provenant de l’entreprise sont maigres. Néanmoins, la guerre bouleverse suffisamment la donne pour légitimer une étude fondée sur une vision panoramique sans pouvoir distinguer et connaître les détails. Elle la bouleverse dans les deux dimensions de l’histoire de cette banque et de son activité, qui restent encore distinctes à cette époque, celle d’une banque de dépôt strictement parisienne par son réseau, mais qui entretient des relations privilégiées avec des banques de province.

La guerre intervient en effet à un moment où le CIC, première banque de dépôt fondé...

Auteur

Nicolas Stoskopf est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Haute-Alsace (Mulhouse) et directeur adjoint du Centre de recherche sur les économies, les sociétés, les arts et les techniques (EA 3436). Il travaille sur l’histoire des entreprises, des banques et du patronat. Il a publié en 2009 150 ans du CIC, 1859‑2009, Paris, La Branche, 2009, 2 vol. Il a récemment publié avec Pierre Lamard (dir.), L’entreprise rhénane, mythe ou réalité ? Hommage à Michel Hau, actes des cinquièmes journées d’histoire industrielle, Mulhouse, 25‑26 octobre 2012, Paris, Picard, 2015 ; « Deauville (1859‑1875), une histoire d’entreprise », Histoire urbaine, nº 41, 2014, p. 23‑44 ; avec Bertrand Risacher, « L’industrie alsacienne dans la Grande Guerre : un désastre économique ? », Revue d’Alsace, nº 139, « L’Alsace et la Grande Guerre », 2013, p. 77‑104.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540