Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les banques françaises et la Grande Guerre

 | 
Fabien Cardoni

Les affaires en temps de guerre

Paribas ou l’impact de la guerre sur la stratégie d’une banque d’affaires

Éric Bussière

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les effets de la première guerre mondiale sur Paribas peuvent s’analyser comme le résultat des conséquences économiques du conflit sur l’économie française en général, conséquences prolongées et amplifiées par la seconde guerre mondiale jusqu’aux années 1950. Ce sont le recentrage des activités sur l’espace national et impérial, la diminution drastique des activités financières internationales et l’affectation privilégiée des ressources au profit de l’économie nationale, notamment de l’industrie. Les contraintes de change liées à une position financière extérieure dégradée puis inversée, les nécessités financières des deux reconstructions expliquent largement ce changement durable de paradigme.

L’avant-guerre put ainsi rétrospectivement représenter l’âge d’or des activités internationales de Paribas, appuyées sur un vaste réseau de partenaires en Europe et dans le monde, un contexte sur lequel les affrontements entre nations avaient assez peu de prise, la concurrence s’exerçant alors...

Auteur

Professeur à l’université Paris 4-Sorbonne, titulaire de la chaire Jean-Monnet d’histoire de la construction européenne, Éric Bussière est directeur de l’IRICE (Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe, UMR 8138), du labex EHNE (Écrire une histoire nouvelle de l’Europe). Il est en outre membre de plusieurs conseils scientifiques, dont celui du Comité pour l’histoire économique et financière de la France et de celui de l’Association Georges-Pompidou, dont il est président d’honneur. Administrateur de la Fondation internationale Robert Triffin, il est membre correspondant de l’Académie d’histoire du Portugal et membre du conseil scientifique de l’Académie européenne de Yuste (Espagne). Il est également directeur ou codirecteur de plusieurs collections d’ouvrages scientifiques. Il est corédacteur en chef de la revue Histoire, économie et société. Ses travaux portent sur l’histoire des relations économiques internationales et de la construction européenne. Il a récemment codirigé La Commission européenne, 1973‑1986. Histoire et mémoires d’une institution, Luxembourg, OPOCE, 2014 ; publié avec Guia Migani Les années Barroso, 2004‑2014, Paris, Taillandier, 2014 ; et dirigé Histoire des provinces française du Nord. 5. Le xixe siècle (1815‑1914), Arras, Artois Presses Université, 2012, et Régionalisme européen et gouvernance mondiale au xxe siècle, Paris, Cahiers de l’IRICE, 2012. Il est par ailleurs l’auteur de 5 des 30 chapitres de La Commission européenne, 1958‑1972. Histoire et mémoires d’une institution, Michel Dumoulin (dir.), Luxembourg, Office des publications des Communautés, 2007.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540