Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La politique du blé

 | 
Alain Chatriot

Deuxième partie. L’expérience de l’office du blé

Conclusion de la deuxième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Créer un Office du Blé, placé sous la gestion des producteurs, des consommateurs et de l’État – qui fixerait un prix rémunérateur pour le paysan, avantageux pour le consommateur – qui organiserait la vente coopérative de toute la récolte – qui aurait en main l’importation, le stockage, l’exportation – qui réprimerait exemplairement la spéculation et nationaliserait les consortiums de minoterie1. »

Voilà comment un journal socialiste décrivait en 1934 le projet à réaliser. La loi d’août 1936, votée non sans luttes, l’a tenté, comme l’affirme le rapport sur la première année de l’Office :

« Cette loi s’est proposée essentiellement d’assurer aux producteurs de blé un prix rémunérateur et stable en adaptant aussi exactement que possible le débit de la production aux besoins de la consommation et, par voie de conséquence, de supprimer les intermédiaires qui grevaient antérieurement le prix de vente de la farine et du pain2. »

Si de nombreux commentateurs y ont vu une solution idéologique ...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable