Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La politique du blé

 | 
Alain Chatriot

Deuxième partie. L’expérience de l’office du blé

Chapitre VI. Un devenir incertain

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le prix du blé avait été au cœur des projets de la première moitié des années trente, avec pour acmé l’établissement du prix minimum de juillet 1933, qui n’avait pas été respecté. Au-delà du symbole, ce prix était aussi au centre des débats parlementaires en amont du vote de la loi créant l’Office, tant la question des conditions de sa fixation faisait l’objet de crispation politique. L’intérêt est ici de constater que, pendant les trois premières années de fonctionnement de l’Office, la question du prix annuel du blé reste permanente, au cœur des luttes et de beaucoup de polémiques. Même les détracteurs les plus sévères de l’Office ont bien compris l’enjeu de l’arbitrage du prix annuel. L’économiste libéral André Liesse note ainsi que « la décision la plus importante et la plus délicate à prendre, à beaucoup d’égards, est celle de la fixation des prix1 ». Imaginer que l’institution créée par la loi d’août 1936 resterait figée était bien sûr une illusion. Elle réussit cependant à pe...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable