Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La politique du blé

 | 
Alain Chatriot

Première partie. Comment résoudre la crise agricole ?

Chapitre III. La loi sur le prix minimum et sa difficile application

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La loi « portant fixation d’un prix minimum pour le blé et tendant à l’organisation et à la défense du marché du blé », votée le 10 juillet 1933, se présente sur quatre pages de Journal officiel comme une des multiples lois sur le même sujet promulguées entre 1929 et 1936. Pourtant, son premier article ouvre un nouveau moment en proclamant : « Pour la période qui s’étend du 15 juillet 1933 au 15 juillet 1934, le prix minimum au-dessous duquel le quintal de blé destiné à la consommation humaine ne pourra être vendu est fixé à 115 francs1. » Cette loi comporte neuf titres et 32 articles, mais c’est bien cette mention du « prix minimum » qui cristallise alors l’attention de tous les acteurs.

Après les premières mesures prises entre 1929 et les premiers mois de 1933, et avant les décisions prises à l’été 1936, la loi du 10 juillet 1933 ouvre une période spécifique dans la régulation du marché du blé qui se clôt, après une succession répétée de dispositifs législatifs et réglementaires, p...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable