Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’invention du logement aidé en France

 | 
Sabine Effosse

Première partie. La création du secteur aidé, 1937-1952

Introduction à la première partie

Texte intégral

1De l’instauration des bonifications d’intérêts au démarrage effectif du système des primes et prêts spéciaux, force est de constater que la genèse du secteur aidé s’effectue avec lenteur. Malgré des besoins criants en logements, la volonté politique d’intervenir en faveur de ce secteur connaît des aléas certains. Pour quelle raison ? Les contraintes qui ont pesé en faveur de cette intervention à la fin des années trente disparaissent-elles ou bien des priorités autres que le logement sont-elles à prendre en considération ? Dès lors, pourquoi les pouvoirs publics renouent-ils avec une politique d’aide à la construction immobilière privée en 1950 ? Des pressions particulières s’exercent-elles ? Et quelles sont les modalités financières retenues ? Celles-ci sont-elles novatrices ou proches de l’expérience des années 1937-1939 ? Se révèlent-elles spécifiques à la construction ou s’intègrent-elles dans l’organisation générale du financement des investissements créée au sortir de la guerre ?

2C’est ce qu’il conviendra de déterminer en étudiant, en premier lieu, les motifs et les modalités de l’intervention publique à la fin des années trente et les réflexions auxquelles cette expérience a donné lieu durant la guerre (chapitre I). En second lieu, il s’agira d’analyser la place secondaire réservée au logement au lendemain du conflit en dépit de besoins immenses et du désarroi des Français (chapitre II). Enfin, il faudra s’attacher à cerner les causes du nouvel engagement de l’État en faveur de la construction privée au début des années 1950 et les moyens utilisés pour assurer cette relance (chapitre III).

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/igpde/docannexe/image/4169/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 397k

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540