Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La mobilisation financière pendant la Grande Guerre

 | 
Florence Descamps
, 
Laure Quennouëlle-Corre

Les emprunts français aux États-Unis 1914-1917 : vers un nouvel ordre monétaire et financier international

Laure Quennouëlle-Corre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

On le sait : la Première Guerre mondiale constitue un tournant majeur pour les mouvements de capitaux internationaux, les pays créanciers d’avant-guerre, comme la Grande-Bretagne et la France, devenant débiteurs, surtout auprès des États-Unis. Certes, la montée en puissance de l’économie américaine, depuis quelques décennies, augurait un changement d’équilibre entre les grandes puissances, mais la guerre a précipité le mouvement d’inversion. Plusieurs raisons se sont accumulées pour expliquer ce brutal renversement de situation du côté français. D’une part une guerre longue et coûteuse, d’autre part des finances publiques mal préparées au conflit.

À la veille de 1914, l’héritage financier de la guerre de 1870 n’est pas encore digéré (versement des 5 milliards de francs-or à l’Allemagne), tandis que la gestion des finances publiques est désordonnée et peu rigoureuse, soumise à des budgets souvent en déficit et votés en retard. Ceci a entraîné un développement de la dépense publique : ...

Auteur

Laure Quennouëlle-Corre est directrice de recherche au CNRS, rattachée au Centre de Recherches Historiques (CRH). Diplômée de l’IEP-Paris et docteure en histoire, elle a publié son HDR en 2015 : La place financière de Paris au XXe siècle. Des ambitions contrariées, Paris, IGPDE/Comité pour l’histoire économique et financière, http://books.openedition.org/igpde/3820. Ses principaux centres d’intérêt sont l’histoire monétaire et financière contemporaine, plus particulièrement la politique économique et financière, la dette publique, les marchés financiers, étudiés dans leur dimension nationale et internationale (Financial Markets and international Capital Flows in the XIXth-XXth Centuries, co-direction avec Youssef Cassis, Oxford University Press, 2011). Enseignante à l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, elle co-anime également plusieurs séminaires de recherche sur le ministère des Finances, la dette publique et le marché monétaire.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540