Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Classer, dire, compter

 | 
Olivier Mattéoni
, 
Patrice Beck

Table ronde conclusive

Regard rétrospectif sur une possible « culture comptable »

Sébastien Kott

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ces deux journées, très riches scientifiquement, ont été l’occasion de dépasser l’approche institutionnelle du cadre comptable pour aborder des questions liées à la formalisation des techniques d’écriture comptable ou d’élaboration des comptes eux-mêmes. Stéphane Lamassé a évoqué une culture mathématique née du maniement de chiffres. Au-delà de cette culture mathématique, les données inscrites et classées constituent un « dire » qui relève d’une approche de l’information financière sous-tendue par une autre culture : une culture comptable. C’est bien cette culture du compte et du nombre qui est évoquée par Daniel Russo citant Crosby. Dès lors, il convient d’interroger la réalité de cette culture comptable. Comment se manifeste-t-elle ? Où se manifeste-t-elle ? Quelles formes prend-elle ? Jusqu’où s’étend-elle ? Comment est-elle perçue et reçue ?

Ces différentes questions, posées à l’aune de connaissances sur le sujet qui portent sur les deux derniers siècles de l’évolution du système...

Auteur

Sébastien Kott est professeur de droit public à l’université de Poitiers. Spécialiste des finances publiques, il aborde ce domaine tant sous l’angle juridique que sous l’angle historique. Ses recherches se concentrent sur l’« approche juridique de la gestion publique », titre de son HDR. Il a codirigé les deux volumes consacrés à L’invention de la gestion publique édités par IGPDE/Comité pour l’histoire économique et financière de la France, et a activement participé au Dictionnaire historique de la comptabilité publique publié aux Presses universitaires de Rennes. Parmi sa bibliographie, on notera : « La construction du droit de la comptabilité publique 1817-1962 », Revue gestion et finances publiques, no 2-3, février-mars 2013, p. 3-6 ; « Restaurer la monarchie et restaurer les finances en France 1815-1830 : le financement de l’expédition d’Espagne », dans Les financiers et la construction de l’État, France Espagne (xviie-xixe siècle), Anne Dubet et Jean-Philippe Luis (dir.), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011, p. 217-235 ; « Les lois de règlement et l’introduction d’un contrôle de délibération sous la Restauration », dans Réformes des finances publiques et modernisation de l’administration. Mélanges à Robert Hertzog, 2010, Paris, Economica, 2010, p. 279-292 ; « La gestion publique dans l’ordre juridique des monarchies censitaires », dans L’invention de la gestion des finances publiques. Élaborations et pratiques du droit budgétaire et comptable au xixe siècle, Philippe Bezes, Florence Descamps, Sébastien Kott et Lucile Tallineau (dir.) Paris, IGPDE/Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2010, p. 169-190, http://books.openedition.org/igpde/1693 ; « Le développement des relations entre la Cour des comptes et le Parlement 1815-1832 », RFF, numéro spécial pour le Bicentenaire de la Cour des comptes, septembre 2009, p. 201-212.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540