Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Classer, dire, compter

 | 
Olivier Mattéoni
, 
Patrice Beck

Table ronde conclusive

Quelques réflexions sur l’obligation de rendre compte

Vincent Feller

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

N’était-il pas temps, alors que les comptes publics en France sont en voie de dématérialisation totale, de s’interroger sur ce que l’on peut dire, aujourd’hui, et ce qui reste à dire sur les comptes étudiés en tant qu’objet, leur étude codicologique et en tant qu’actes authentiques relatant des faits, en principe objectifs, leur étude diplomatique ?

Tout au long de ces deux journées, nous avons ainsi parlé des comptes : les comptes comme objet, leur matière, leur forme, leur décor, leur contenu ; les comptes comme langage avec la question de leur grammaire, de leur syntaxe, de leur vocabulaire, de leur orthographe et, dans une approche « saussurienne », de leur signifiant et de leur signifié. Comptes publics ou comptes privés, le colloque a également mis en évidence l’importance de la césure causée par l’introduction de la comptabilité en partie double au cours du xve siècle.

Enjeu politique entre souverain, officiers de la Couronne et contribuables, ce que retracent les c...

Auteur

Vincent Feller est conseiller maître à la Cour des comptes. Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (1979), titulaire d’une maîtrise en droit public de l’université Paris II Panthéon-Assas (1981) et ancien élève de l’ENA (1984), il a commencé sa carrière à la direction du Budget du ministère de l’Économie et des Finances, où il a exercé diverses fonctions jusqu’en 1995. Nommé conseiller référendaire à la Cour des comptes, il y exerce les fonctions de magistrat rapporteur tout en participant aux activités de commissariat aux comptes d’organismes appartenant au système des Nations unies. Il a été avocat général à la Cour des comptes de 2002 à 2012. Il a publié une dizaine d’articles consacrés au droit budgétaire, aux techniques de budgétisation des crédits de personnel, à divers aspects du contrôle de la dépense, ainsi qu’à la comptabilité publique.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540