Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Classer, dire, compter

 | 
Olivier Mattéoni
, 
Patrice Beck

Regards extérieurs et d’aujourd’hui

Comptabilité privée et comptabilité publique aux xixe-xxe siècles : formes et normes

Matthieu De Oliveira

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Rarement, dans un colloque, une de mes interventions prendra un tour aussi exotique, à mes yeux du moins, puisque les organisateurs m’ont confié la redoutable mission de présenter à un public de médiévistes avertis les évolutions de la comptabilité publique et privée à l’époque contemporaine, d’intervenir après des spécialistes du Proche-Orient ancien et des pays d’islam. Exotique ne veut pas pour autant dire périphérique : les évolutions de la période contemporaine s’inscrivent dans la continuité des savoirs de gouvernement de l’époque moderne comme des savoirs pratiques des agents économiques médiévaux. Pour reprendre une métaphore chère aux médiévistes, les comptables contemporains – publics et privés – sont des nains juchés sur les épaules des géants des siècles précédents.

Pareillement, on notera sans peine l’ambition (quelque peu démesurée) du titre qui propose de traiter à la fois des versants publics et privés de la comptabilité, dans ses aspects formels et normat...

Auteur

Matthieu de Oliveira est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Lille 3 et chercheur à l’IRHiS (UMR 8529). Ses travaux portent sur la place de l’argent dans la France post-révolutionnaire. Il est l’auteur de travaux sur cette thématique, dont : « Les Comptabilités occultes du trésorier-payeur général de Swarte », Comptabilité(S). Revue d’histoire des comptabilités, no 1, janvier 2011, http://comptabilites.revues.org/179 ; « Du teneur de livres au comptable. Formalisation et diffusion des savoirs comptables dans la France de la première industrialisation », Études sociales no 159, 2014 ; ou encore « La mémoire de la dette ou la mise en archives de la fortune nationale », Actes du colloque Les archives au xixe siècle : définitions et pratiques, à paraître aux éditions Classiques Garnier (« Le Siècle de l’histoire »).

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable