Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Classer, dire, compter

 | 
Olivier Mattéoni
, 
Patrice Beck

Regards extérieurs et d’aujourd’hui

La comptabilité d’État en pays d’Islam : normes et formes (viie-xve siècle)

Éric Vallet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Rédigé en Iran dans les années 1440 par un certain ‘Alî al-Shîrâzî1, le « Soleil de l’écriture comptable » (Shams al-siyâq), manuel à l’usage des administrateurs financiers de l’État timouride, pourrait apparaître au premier abord comme un produit isolé de la ferveur bureaucratique orientale2 : nombre de traités consacrés à l’administration, plus particulièrement dans son versant fiscal et financier, furent composés en arabe ou en persan au cours des derniers siècles du Moyen Âge, et certains d’entre eux ont subsisté jusqu’à nos jours. L’existence de normes utilisées pour l’établissement de la comptabilité d’État est toutefois un phénomène ancien en Islam, remontant aux viiie-xe siècles, lorsque les bureaux de l’administration connurent, sous l’impulsion des califes omeyyades puis abbassides, un essor certain. C’est alors qu’apparurent les premiers traités systématiques, décrivant des procédures comptables complexes, souvent obscures, qui requéraient les compétences spéc...

Auteur

Éric Vallet est maître de conférences en histoire médiévale à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, membre de l’UMR 8167 (Orient et Méditerranée/Islam médiéval) et membre junior de l’Institut universitaire de France. Il est notamment l’auteur de : L’Arabie marchande. État et commerce sous les sultans rasûlides du Yémen (626-858/1229-1454), Paris, Publications de la Sorbonne, 2010 ; « Des “sultans-secrétaires” ? Pratique de l’archive et savoirs encyclopédiques dans l’État rasûlide (viie-ixe/xiiie-xve siècles) », Annales islamologiques, 46, 2012, p. 229-254.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540