Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Classer, dire, compter

 | 
Olivier Mattéoni
, 
Patrice Beck

Pratiques comptables : des savoirs aux savoir-faire

Monnaies de compte et monnaies réelles dans les comptabilites medievales : l’exemple du registre du connetable d’Eu (1311-1349)

Marc Bompaire et Émilie Lebailly

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

I. Le registre de Raoul d’Eu

Le document présenté, en particulier dans ses aspects monétaires (et notamment les calculs « d’avaluement »), est inventorié comme suit dans l’état général des fonds des Archives nationales : « État des dettes et créances de feu Raoul, comte d’Eu et connétable de France, avec relevés des règlements de 1345 à 1348 ».

A. Le connétable Raoul d’Eu

Raoul de Brienne, comte d’Eu et de Guînes, a été connétable de France de 1329 (mort de Gaucher de Châtillon) à sa mort accidentelle en janvier 1345. Le 19 janvier 1345, au lendemain du mariage du fils cadet du roi, le duc d’Orléans, avec Blanche de France, fille de Charles IV et de Jeanne d’Evreux, il participe à une joute ; il est blessé d’un coup de lance au ventre et meurt dans la nuit1. C’est un grand officier de la couronne, proche des fils de Philippe le Bel et de Philippe VI dont il a probablement partagé la jeunesse à la cour. Quelques éléments généalogiques permettent de situer sa proximité avec la famille ro...

Auteurs

Marc Bompaire, archiviste paléographe, est directeur de recherches au CNRS et directeur d’études à l’EPHE, où il enseigne la numismatique et l’économie monétaire de l’Occident médiéval et moderne. Il est l’auteur avec Philippe Contamine, Stéphane Lebecq et Jean-Luc Sarrazin d’Économie médiévale, Paris, Armand Colin, 1993 ; et avec Françoise Dumas de Numismatique médiévale, Turnhout, Brepols, 2000. Ses recherches portent notamment sur les pratiques et les savoirs des spécialistes monétaires et il a édité les actes du colloque « Marchands, mathématiciens et métallurgistes : une culture monétaire au Moyen Âge ? » Revue numismatique, no 167, 2011, p. 15-263. Il a abordé les pratiques monétaires des comptables à l’occasion de la table ronde de Lille dans le cadre du projet de recherche « Comptables et comptabilités au Moyen Âge » : « Compter au xiiie siècle avec la diversité des monnaies : livres, sous et deniers », Comptabilité(S). Revue d’histoire des comptabilités, no 7, 2015, http://comptabilites.revues.org/1616.

Émilie Lebailly est attachée de conservation du patrimoine au Conseil départemental d’Eure-et-Loir, responsable du château de Maintenon. Parmi ses publications relatives à la question des comptabilités, elle a publié les volumes 1 à 3 des Comptes de l’Argentier de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne (1468, 1469 et 1470), Paris, Académie des inscriptions et belles lettres (« Recueil des historiens de la France. Documents Financiers », X [4 vol. ]), Paris, 2001, 2002 et 2008.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable