Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Classer, dire, compter

 | 
Olivier Mattéoni
, 
Patrice Beck

Forme, organisation et ordonnancement des comptabilités

Une simplicité trompeuse : le compte manorial monastique (Angleterre, xiiie-xive siècle)

Harmony Dewez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Le manoir anglais est une unité de domination seigneuriale et d’exploitation domaniale dont l’étude, pour les xiiie et xive siècles, a pu s’appuyer sur une importante production de comptes1. Les comptes manoriaux – manorial account, bailiff’s account, minister’s account – sont annuels et répondent de l’administration par un ou plusieurs officiers laïques des revenus coutumiers des tenures, de la justice seigneuriale ainsi que de l’agriculture en faire-valoir direct. Comme le souligne Mark Bailey, 70 % des comptes manoriaux du comté du Norfolk sont d’origine ecclésiastique, alors que les manoirs des seigneurs laïques sont quatre fois plus nombreux2. Au-delà des questionnements que cela soulève à propos de la production et de la conservation de ces manuscrits, un tel constat oblige à s’interroger sur les spécificités que pourrait comporter la production documentaire des seigneuries ecclésiastiques par rapport à celle des seigneuries laïques. La particularité des comptes mo...

Auteur

Harmony Dewez, membre associé du LAMOP, est professeur agrégé d’histoire et ancienne pensionnaire à la Fondation Thiers (CNRS-Institut de France, 2011-2014). Elle a soutenu sa thèse de doctorat intitulée Connaître par les nombres. Cultures et écritures comptables au prieuré cathédral de Norwich (1256-1344), en avril 2014. Ses recherches portent sur l’essor des comptabilités seigneuriales en Angleterre, ainsi que sur la question des rapports entre comptabilité, fiscalité et pratiques du chiffre. Elles s’orientent actuellement vers une mise en perspective avec les comptabilités d’Europe du Nord-Ouest antérieures à 1400. Parmi ses publications, on retiendra : « Medieval Accounting Memoranda from Norwich Cathedral Priory », Thirteenth-Century England XIV. Proceedings of the Aberystwyth and Lampeter Conference, 2011, Woodbridge, Boydell, 2013, p. 27-42 ; « Réflexions sur les écritures pragmatiques », dans L’écriture pragmatique. Un concept d’histoire médiévale à l’échelle européenne, publié en ligne dans les Cahiers électroniques d’histoire textuelle du LAMOP (CEHTL), no 5, 2012, http://lamop.univ-paris1.fr/spip.php?rubrique261 ; « Obedientiales et claustrales. Clôture, argent et contrôle chez les Bénédictins anglais au xiiie siècle », dans Règles et dérèglements en milieux clos (vie-xixe siècle), Paris, Publications de la Sorbonne, à paraître.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable