Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’échec a-t-il des vertus économiques ?

 | 
Natacha Coquery
, 
Matthieu de Oliveira

Institutions et politiques publiques

La « crise » de l’apprentissage : De l’échec à la loi (fin xixe siècle-années vingt)

Stéphane Lembré

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans les premières années du xxe siècle se renforcent les dénonciations et les analyses relatives à une « crise de l’apprentissage », expression que les guillemets doivent encadrer, tant ses occurrences et les significations qu’elles recouvrent sont alors multiples. Il convient de se méfier de ce diagnostic de « crise » : son usage incessant, un siècle plus tard, suggère combien le terme « en devient usé ; par conséquent, assez peu utile1 ». Si la crise renvoie au champ lexical de la rupture, du déclin ou de l’échec, elle n’est sans doute jamais totalement exempte d’un rôle vertueux, selon le point de vue adopté et dans une mesure qui reste à apprécier. En matière d’apprentissage, la constance de la déploration de la crise renverrait aux premiers efforts pour développer plus systématiquement l’enseignement technique en France2. Les travaux de la commission réunie autour de cette question en 1863-1864, malgré la reconnaissance de l’enjeu de l’enseignement professionnel, ont en effet ...

Auteur

Stéphane Lembré est maître de conférences en histoire contemporaine à l’ESPE Lille Nord de France et membre du Centre de recherche et d’études Histoire et Sociétés de l’université d’Artois. Parmi les dernières publications : L’école des producteurs. Aux origines de l’enseignement technique en France 1800-1940, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Carnot », 2013 ; « L’enseignement professionnel pour l’exemple ? Économie minière et besoins de formation aux origines de l’École des maîtres mineurs de Douai (1860-1914) », Histoire, Économie et Société, 3, 2013, p. 87-100 ; et « L’histoire de l’enseignement technique et professionnel. Le poids de l’offre locale », in M. Figeac-Monthus et J.-F. Condette (dir.), Sur les traces de l’éducation… Patrimoines et territoires de la recherche en éducation dans l’espace français, Bordeaux, Maison des Sciences de l’homme d’Aquitaine, 2014, p. 173-182.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable