Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’échec a-t-il des vertus économiques ?

 | 
Natacha Coquery
, 
Matthieu de Oliveira

Les districts et les territoires

L’échec de la politique consulaire des négociants toulonnais au xixe siècle

Ivan Kharaba

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« À proximité du port militaire de Toulon, Marseille me semble représenter, sur ces rives, le génie de la France, tenant d’une main l’olivier, mais sentant son glaive à son côté1 ». Cette phrase, prononcée par Napoléon III en 1860 lors de l’inauguration du siège de la chambre de commerce de Marseille, est l’expression de la volonté de l’État à laquelle les négociants toulonnais ont tenté d’échapper. La déclaration impériale marque l’échec de la politique consulaire toulonnaise contre le partage régional des fonctions, qui fait de Toulon le port militaire de la France sur la Méditerranée et de Marseille son port de commerce. En opposition avec ce partage des fonctions portuaires, dès le début du xixe siècle, les commerçants toulonnais défendent l’idée que Toulon soit à la fois un port de commerce et un port de guerre. C’est pour y parvenir qu’au lendemain de la révolution de Juillet, ils sollicitent et obtiennent la création d’une chambre de commerce, l’outil qui leur permet directem...

Auteur

Yvan Kharaba est directeur de l’Académie François-Bourdon/UMR 7303 Telemme. Parmi ces dernières publications on peut citer (avec Ph. Mioche) Banques et industries. Histoire d’une relation timorée du xixe siècles à nos jours, Dijon, Études universitaires de Dijon, 2013 ; (dir.) Politiques industrielles d’hier et d’aujourd’hui en France et en Europe, Dijon, Études universitaires de Dijon, 2009.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540