Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’échec a-t-il des vertus économiques ?

 | 
Natacha Coquery
, 
Matthieu de Oliveira

Espaces transfrontaliers et politiques en Europe

Villes, déclins, destins : les facettes de l’échec ou comment en jouer. Puigcerdà (Espagne/Catalogne) vs Enkhuizen (Provinces-Unies/Hollande)

Thierry Allain et Marc Conesa

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’on veut juger des vertus économiques de l’échec, la démarche comparatiste apporte un avantage à ne pas négliger. Relever des traits communs à une situation observée dans différents espaces offre en effet l’opportunité de rendre très solides les enseignements retirés. C’est ce qui nous a poussés à appréhender les dynamiques du déclin dans deux villes situées aux extrémités de l’Europe de l’époque moderne, Puigcerdà et Enkhuizen. En Catalogne comme en Hollande du Nord, ces deux entités semblent en situation périphérique, tout en ayant connu une puissante phase de dynamisme économique. Pourquoi choisir le cadre urbain comme poste d’observation privilégié ? De nombreuses enquêtes sur la conjoncture économique possèdent des liens forts avec l’histoire urbaine. Les travaux majeurs que Charles Tilly a consacrés à la construction des États en Europe occidentale ont notamment placé au premier rang les implications du dynamisme des cités dans ce mouvement1. L’historien a ainsi distingué ...

Auteurs

Thierry Allain est agrégé et docteur en histoire, maître de conférences d’histoire moderne à l’université Paul-Valéry Montpellier 3. Parmi ses dernières publications en lien avec la thématique de l’ouvrage : Enkhuizen au xviiie siècle. Le déclin d’une ville maritime hollandaise, Villeneuve d’Asq, Presses universitaires du Septentrion, 2015 ; « Exotisme et déclin dans la ville portuaire d’Enkhuizen au xviiie siècle », Histoire urbaine, 30-2, 2011, p. 67-86 ; « Revoir les stratégies de coexistence religieuse sous la pression du déclin économique : le cas de la ville d’Enkhuizen au xviiie siècle », in D. Do Paço et al., Des religions dans la ville, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, p. 121-139 ; « Entre fête civique et reconstruction identitaire : Enkhuizen en 1772 », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 55-1, 2008, p. 74-97.

Marc Conesa est maître de conférences en histoire moderne à l’université Paul-Valéry Montpellier 3 et membre du laboratoire CRISES. Ses recherches actuelles portent plus particulièrement sur les relations économiques et la construction des territoires entre villes et campagnes. Il a publié D’herbe, de terre et de sang. La Cerdagne du xive au xixe siècle et a contribué à l’édition critique et commentée du Petit Thalamus, chronique de Montpellier : http://thalamus.huma-num.fr/.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540