Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’échec a-t-il des vertus économiques ?

 | 
Natacha Coquery
, 
Matthieu de Oliveira

Espaces transfrontaliers et politiques en Europe

Introduction. Une géographie historique de l’échec

Patrick Fridenson

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’échec économique a aussi sa géographie. Son interprétation doit passer par la prise en compte des multiples interactions entre entreprises et territoires1. Celle-ci a beaucoup avancé grâce aux concepts et recherches des sociologues, économistes et géographes. Ceux-ci reprenant à partir surtout des années quatre-vingt les deux courants d’analyse économique de l’espace apparus il y a aujourd’hui plus d’un siècle, ceux d’Alfred Marshall puis d’Alfred Weber. De même, les historiens ont montré que les territoires importent pour les entreprises locales (et qu’ils deviennent « un véritable facteur de production », d’où, par exemple, le concept français de système productif local mis en exergue par la DATAR en 2002)2. Mais ils sont allés plus loin puisque c’est aussi le cas pour les entreprises nationales et même – de récents travaux l’ont mis en lumière – pour les firmes multinationales.

Il est utile d’établir des correspondances entre le passé et le présent, en évitant toute téléologie....

Auteur

Patrick Fridenson est un ancien élève de l’École normale supérieure, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales. Ancien président de l’Association française d’histoire économique (AFHE), il se consacre à trois domaines de recherches : l’histoire des entreprises, l’histoire du travail et l’histoire des fonctions économiques de l’État contemporain, et ce dans une perspective d’histoire comparée. Il est rédacteur en chef de la revue Entreprises et Histoire. Ses ouvrages récents : codirecteur du Dictionnaire historique des patrons français, Paris, Flammarion, 2010 (avec Jean-Claude Daumas et al.) ; codirecteur de Entreprises de haute technologie, État et souveraineté depuis 1945, Paris, IGPDE/Comité d’histoire économique et financière de la France, 2013 (avec P. Griset) ; codirecteur de Genèse des marchés, Paris, IGPDE/Comité d’histoire économique et financière de la France, 2015 (avec F. Bayard et A. Rigaudière) ; coauteur avec Ph. Scranton de Reimagining Business History, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 2013.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540