Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’échec a-t-il des vertus économiques ?

 | 
Natacha Coquery
, 
Matthieu de Oliveira

Histoire des entreprises

La reprise des commerces en difficulté l’exemple de la mercerie parisienne de Louis XIV à la Révolution

Laurence Croq

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mes recherches sur le corps de la mercerie parisienne de Louis XIV à la Révolution (un des Six Corps des marchands parisiens, avec la draperie, l’épicerie, la bonneterie, l’orfèvrerie, et la pelleterie) m’ont rendu familières les figures de marchands faillis. J’ai glané dans les archives du minutier central des notaires parisiens de nombreux actes les concernant à différentes étapes de leur vie (contrats de mariage, actes d’atermoiements, baux, cessions de fonds…). J’ai constaté, comme Natacha Coquery à partir des archives du consulat, que les créanciers réduisaient leurs créances pour permettre à leur débiteur de poursuivre son activité1. Mais j’ai aussi rencontré des hommes et des femmes (veuves ou femmes séparées de biens) qui, malgré plusieurs contrats d’atermoiement, n’avaient pas réussi à honorer leurs dettes et renonçaient au commerce au bout de quelques années. La ligne de fracture est bien souvent la séparation de biens obtenue par l’épouse auprès des juges du Châtelet, sig...

Auteur

Laurence Croq est maître de conférences en histoire moderne à l’université Paris Ouest-Nanterre-La Défense. Elle a publié « Revers de fortune : appauvrissement et déclassement dans la bourgeoisie marchande parisienne de la fin du xviie à la Révolution », in J. Duma (dir.), Histoire de nobles et de bourgeois. Individu, groupes, réseaux en France, xvie-xviiie siècles, Nanterre, Presses universitaires de Nanterre, 2011, p. 117-140 ; « La vie familiale à l’épreuve de la faillite : les séparations de biens dans la bourgeoisie marchande parisienne aux xviie-xviiie siècles », Annales de démographie historique, 2, 2009, dossier « Autorité, pouvoir et conflit dans la famille à l’époque moderne (16e-18e siècle) », Sylvie Perier (dir.), p. 33-52.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540