Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’échec a-t-il des vertus économiques ?

 | 
Natacha Coquery
, 
Matthieu de Oliveira

Histoire des entreprises

Écrire contre l’échec : pratiques scripturales et pratiques économiques dans les archives privées d’un marchand cordier du xive siècle

Mélanie Dubois

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comme le mentionnait Christiane Klapisch-Zuber dans l’article « Comptes et mémoires : l’écriture des livres de famille florentins », extrait de l’ouvrage L’écrit dans la société médiévale, les manuels de marchands rappellent les pratiques à suivre à leurs lecteurs1. Elle cite notamment ce passage, qui décrit bien le sens qu’a l’écriture face aux échecs possibles pour un artisan et un marchand :

« Chaque fois que tu fais dresser un acte chez le notaire, prends ton livre et reportes-y le jour, le notaire et les témoins… Pour échapper aux accidents et aux dangers que font courir les méchants, il faudrait toujours faire une copie ».

Ce sont ces accidents, ces dangers, auxquels n’échappe pas toujours le cordier dont il sera question, Jean Teisseire, que nous permettent de connaître les écrits de ce dernier. Il s’agit alors d’envisager l’échec comme un risque pour le marchand qu’il est : le risque commercial, l’échec potentiel prend ainsi la forme de la perte de gains, et de la crainte de l...

Auteur

Mélanie Dubois est professeur agrégée, normalienne, ancienne boursière de la fondation Thiers. Elle est actuellement en poste dans le secondaire. Sa dernière publication en lien avec la thématique de l’ouvrage est « Écrits et pratiques du crédit au xive siècle à Avignon à travers les archives privées d’un marchand cordier, Jean Teisseire », Hypothèses, 1, 2013, p. 105-114.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540