Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ressources publiques et construction étatique en Europe. XIIIe-XVIIIe siècle

 | 
Katia Béguin

Construction politique et mobilisation des ressources publiques

Introduction

Christine Lebeau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1996, Richard Bonney signalait un changement de paradigme dans les travaux consacrés aux finances publiques en Europe1. Le modèle de la transition de la féodalité au capitalisme devait ainsi céder la place à celui de l’État fisco-militaire. De la révolution militaire à la révolution financière, l’État était de retour sous la forme d’un État moderne qui maximise ses revenus, dont la capacité d’emprunt ou d’endettement est une source de revenu à part entière2. De la pluralité des études élaborées dans un cadre national, souvent discordant avec celui de l’ancienne Europe, qui étudiaient à diverses échelles l’origine et la gestion de la dette publique et tentaient de reconstituer d’insaisissables bilans financiers, émergeait le grand récit de la réussite et des échecs à maîtriser la dette souveraine, une histoire de la dette à part entière3.

Tout en s’appuyant sur la reconstruction des engagements, des taux d’intérêt et des défauts, l’histoire de la dette publique s’est ainsi focalisé...

Auteur

Professeure d’histoire moderne à l’Université Paris1 Panthéon-Sorbonne, Chistrine Lebeau est spécialiste de l’histoire politique et sociale de la monarchie des Habsbourg au xviiie siècle. Elle étudie plus largement l’histoire de la formation et de la circulation des savoirs d’État en Europe au xviiie siècle. Elle a notamment publié en rapport avec le thème du colloque : « Circulations internationales et savoirs d’État au xviiie siècle », dans Pierre-Yves Beaurepaire et Pierrick Pourchasse (dir.), Les circulations internationales en Europe années 1680-années 1780, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, p. 169-179 ; « Chiffres privés, chiffres politiques : l’inconcevable publication des bilans de Pietro Verri (État de Milan, deuxième moitié du xviiie siècle) », dans Dominique Margairaz et Philippe Minard (dir.), L’information économique. Production et circulation, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2008, p. 201-225 ; « Regional exchanges and patterns of taxation in eighteenth-century Europe : the case of the Italian cadastres », dans Holger Nehring et Florian Schui (dir.), Global Debates about Taxation, Basingstoke, Palgrave Macmillan, 2007, p. 21-35.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable