Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ressources publiques et construction étatique en Europe. XIIIe-XVIIIe siècle

 | 
Katia Béguin

Impôt ou emprunt, impôt et emprunt ?

Systèmes fiscaux, dettes et emprunts : le cas de la monarchie des Habsbourg (xvie-xviiie siècle)

Peter Rauscher

Note de l’auteur

Les notes renvoient pour la plupart à des études récentes qui présentent des informations plus détaillées. J’aimerais remercier le Pr. Margarete Grandner (département des études sur le développement de l’université de Vienne) pour son soutien amical.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le comte Anton Wenzel de Kaunitz affirmait que le « mal de l’État » est la décentralisation : chaque pays possède son propre gouvernement et sa propre constitution et les rivalités entre les différents territoires et leurs dirigeants amènent les pays à s’isoler les uns des autres1. Ce n’est pas l’Union européenne que Kaunitz décrivait, mais la monarchie des Habsbourg au début de l’époque moderne, alors que le responsable de la politique extérieure autrichienne analysait les faiblesses de la base financière de la monarchie, après la défaite de la guerre de Sept Ans. Bien que je sois sceptique quant à la pertinence des comparaisons diachroniques, les ressemblances entre la monarchie des Habsbourg et l’Union européenne sont frappantes : nous sommes en présence d’États membres puissants qui, d’une part, sont dotés de constitutions et de systèmes fiscaux différents et, d’autre part, ont des difficultés à créer une union fiscale. Bien entendu, ces deux systèmes politiques présentent une d...

Auteur

Peter Rauscher est docteur en histoire et privatdozent à l’Institut für Österreichische Geschichtsforschung à Vienne (Autriche). Il est chef du projet « The Toll Registers of Aschach (1718-1737) : Database and Analysis ». Ses travaux s’intéressent à l’histoire économique et financière de la monarchie des Habsbourg et du Saint-Empire romain germanique ainsi qu’à l’histoire des juifs. Il a récemment publié : (avec Martin Scheutz, dir.), Die Stimme der ewigen Verlierer ? Aufstände, Revolten und Revolutionen in den österreichischen Ländern (c. 1450-1815), Vienne-Munich, Oldenbourg-Böhlau, 2013 ; (avec Andrea Serles, Thomas Winkelbauer, dir.), Das “Blut des Staatskörpers”. Forschungen zur Finanzgeschichte der Frühen Neuzeit, Munich, Oldenbourg, 2012 ; (avec Barbara Staudinger, dir.), Austria Judaica. Quellen zur Geschichte der Juden in Niederösterreich und Wien 1496-1671, Vienne-Munich, Oldenbourg-Böhlau, 2011.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable