Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ressources publiques et construction étatique en Europe. XIIIe-XVIIIe siècle

 | 
Katia Béguin

Impôt ou emprunt, impôt et emprunt ?

Réformes monétaires, fiscales et financières de l’État castillan (xiiie-xviie siècle)

José Damián González Arce

Note de l’auteur

Cet article a été rédigé dans le cadre du projet HAR2011-26218, intitulé « Fiscalidad y sociedad en la corona de Castilla al sur del Tajo » (Fiscalité et société dans la couronne de Castille au sud du Tage).

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cet article passe en revue les réformes entreprises par la monarchie castillane pour faire face aux crises économiques successives de l’époque précapitaliste. Les solutions alors adoptées posèrent les bases de l’État moderne grâce à l’instauration de nouveaux systèmes monétaires, fiscaux et financiers, prédécesseurs de ceux en place actuellement. À des fins de concision, seuls les débuts de ces innovations, au moment où celles-ci furent mises en place, seront traités, car il n’est pas possible d’analyser ici leur évolution au cours du temps.

I. La politique monétaire et les mesures déflationnistes

La Castille fut l’une des premières régions européennes à frapper une monnaie d’or. Alphonse VIII émit des morabetinos à partir de 1172, imité ensuite par Ferdinand II, roi de Léon, et Sanche Ier, roi du Portugal. Dès 1215, le maravédis (maravedí) devint une monnaie de compte mais son remplacement définitif par la dobla en tant que pièce d’or n’eut lieu que sous Alphonse X. Vers 1200, la dép...

Auteur

José Damián González Arce est professeur d’histoire économique à l’Université de Murcie (Espagne). Il a notamment publié : « Los cambistas compostelanos, un gremio de banqueros pionero en la Castilla medieval (siglos xii-xv) », Medievalismo, 17, 2007, p. 85-120 ; La fiscalidad del señorío de Villena en la baja Edad Media, Instituto de Estudios Albacetenses, Albacete, 2002 ; « La política fiscal de Alfonso X en el reino de Murcia : portazgo y diezmos », Studia Historica, Historia Medieval, 10, 1992, p. 73-100.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540