Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ressources publiques et construction étatique en Europe. XIIIe-XVIIIe siècle

 | 
Katia Béguin

Impôt ou emprunt, impôt et emprunt ?

Introduction

Denis Menjot et Fausto Piola Caselli

Note de l’auteur

La première partie de cette introduction est l’œuvre de Denis Menjot, la seconde de Fausto Piola Caselli.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

I.

Pour faire face à des dépenses imprévues ou excédant les prévisions, les dirigeants politiques à quelque époque que ce soit, n’ont pas d’autre choix que de recourir à l’impôt ou à l’emprunt ou aux deux. Ces choix sont souvent contraints par les possibilités offertes par le niveau économique et l’état de la société.

Au cours des deux derniers siècles du Moyen Âge, les villes, la Papauté, les monarchies se dotent progressivement d’un système fiscal, c’est-à-dire d’un ensemble de procédures d’imposition et de techniques de prélèvement qui se combinent pour que nulle source de richesse n’échappe à la ponction. L’impôt, d’abord occasionnel et improvisé, devient petit à petit régulier, ses modalités de perception se précisent en même temps que s’organise une administration financière et que se mettent en place des règles de gestion plus ou moins cohérentes. Créé pour couvrir des dépenses publiques croissantes, l’impôt va jouer un rôle dans le développement économique pour le soutenir ou ...

Auteurs

Professeur d’histoire médiévale à l’Université Lumière-Lyon2 (France), Denis Menjot est également président de la Société française d’histoire urbaine. Ses recherches portent sur les villes et les sociétés urbaines ainsi que les fiscalités et les pouvoirs monarchiques en Castille médiévale. Il est codirecteur avec Manuel Sánchez Martínez et Pere Verdés du Glossaire critique numérique de fiscalité médiévale (http://www.imf.csic.es/web/esp/glosario-fiscalidad/glosario-fiscalidad.asp). Il a publié dernièrement en collaboration : (avec Antonio Collantes), « El gasto público en los concejos urbanos castellanos », dans El alimento del estado y la salud de la Res Pública : orígenes, estrucutra y desarrollo del gasto público en Europa, Madrid, Institut de Estudios Fiscales, 2013, p. 233-274 ; (avec Stéphane Boissellier et Bernard Darbord), Langues médiévales ibériques. Domaines espagnol et portugais, Brepols, l’Atelier du médiéviste, 12, 2013 ; (avec Manuel Sánchez Martínez, dir.), El dinero de Dios, Iglesia y fiscalidad, Madrid, Instituto de Estudios Fiscales, 2011 ; (avec Manuel Sánchez Martínez, dir.), Impôt royal et impôt municipal en péninsule ibérique, Madrid, Casa de Velázquez, 2006.

Fausto Piola Caselli est professeur honoraire d’histoire économique de l’­Università degli Studi di Cassino (Rome, Italie). Il a notamment publié : « Desarrollo, declive y crisis de las compañias bancarias italianias, siglos xiii-xvi », dans L. Ma Bilbaso et R. Lanza (dir.), Revista de la historia de la economía y de la empresa, n° 7 : Crisis financieras en la Historia, 2013, p. 31-61 ; « Debito publica e banca pubblica », dans V. Negri Zamagni et P. L. Porta (dir.), Il contributo italiano alla storia del pensiero. Economia, Rome, Istituto della enciclopedia italiana, 2012, p. 194-201 ; « Papal finance 1348-1848 », dans G. Caprio (dir.), The History and Growth of Key Markets, Institutions and Infrastructures, GLFI1, Academic Press, 2012, p. 207-220 ; « The formation of fiscal states in Italy : the Papal States », dans P. O’Brien, B. Yun-Casalila et F. Comín Comín (dir.), The Rise of Fiscal States : a Global History 1500-1914, Cambridge, Cambridge University Press, 2012, p. 285-303 ; « From private to public management. Tax farming and customs duties in Rome 1630-1700 », dans J. I. Ucendo et M. Limberger (dir.), Taxation and Debt in the early modern city, Londres, Pickering and Chatto, 2012, p. 13-28.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540