Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Genèse des marchés

 | 
Françoise Bayard
, 
Patrick Fridenson
, 
Albert Rigaudière

Les marchés : des modèles pratiques à la théorie économique

Les néolibéraux de l’entre-deux-guerres face au marché

François Denord

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans notre vocabulaire contemporain, l’adjectif « néolibéral » désigne simultanément des politiques, une idéologie et un régime économique. Comme politiques, il évoque les vagues de déréglementations et de privatisations menées depuis la fin des années 1970. On pense, par exemple, aux gouvernements de Margaret Thatcher en Grande-Bretagne ou aux présidences de Ronald Reagan aux États-Unis. Comme idéologie, le néolibéralisme suggère les noms de certains intellectuels, à commencer par les prix Nobel d’économie Friedrich Hayek ou Milton Friedman et leurs relais, des think tanks en particulier, ces boîtes à idées qui diffusent auprès des médias et des responsables politiques des projets livrés clefs en main. Comme régime économique, le néolibéralisme renvoie à l’ère de la mondialisation et de la globalisation financière. On l’associe au passage d’un capitalisme industriel et national à un capitalisme financier et mondial. « Politiques néolibérales », « idéologie néolibérale », « régime é...

Auteur

Sociologue, chargé de recherche au CNRS (CESSP, UMR Université Paris I-EHESS), ses travaux portent sur le néolibéralisme, les élites et les transformations de l’État. Ses dernières publications : La socio-logie de C. Wright Mills, Paris, La Découverte, 2014 (avec Bertrand Réau) ; « Pourquoi rééditer L’Elite au pouvoir ? », Gouvernement et action publique, n° 4, 2013.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540