Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La place financière de Paris au XXe siècle

 | 
Laure Quennouëlle-Corre

Troisième partie. La lente réouverture de la place, des années soixante aux années quatre-vingt

Chapitre VII. Une modernisation du marché financier à pas comptés, des années soixante aux années soixante-dix

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis le début de la décennie des années soixante, les changements d’orientation de la politique économique et financière ont-ils eu des conséquences sur le développement du marché financier français ? Il semble que la réponse puisse s’organiser en trois temps. D’une part, la timide mais réelle réouverture du marché français aux valeurs étrangères est la conséquence indirecte de la mise en place du Marché commun (I). En corollaire, suivant plusieurs vagues de réformes institutionnelles, quelques décideurs publics et opérateurs tentent de moderniser le marché financier. Vont-ils parvenir enfin à rendre le monopole efficace face à la concurrence qui se profile entre les places européennes ? C’est ce que nous verrons dans une deuxième partie, consacrée aux années soixante (II), puis dans une dernière partie, centrée sur le début des années soixante-dix (III).

I. La réouverture de 1958, accélérateur de libéralisation financière

Comme cela a été évoqué dans le chapitre précédent à propos ...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540