Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La place financière de Paris au XXe siècle

 | 
Laure Quennouëlle-Corre

Troisième partie. La lente réouverture de la place, des années soixante aux années quatre-vingt

Chapitre VI. Les banques au cœur de la place financière, années 1960-1970

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Contrairement à celui qui domine en Grande-Bretagne et aux États-Unis, le système financier français s’apparente, à partir des années soixante, à ce que les économistes anglo-saxons ont appelé un « bank-based-system » ; plus précisément, le financement de l’économie, concentré entre les mains de l’État depuis 1945, devient intermédié (fondé sur le crédit bancaire) plutôt que direct (axé sur le marché financier). La France entre alors dans ce que John Hicks1 a qualifié d’overdraft economy (économie d’endettement), concept repris par des économistes français comme analyse explicative du mode de financement de la croissance française jusqu’aux années quatre-vingt2. Au résistible déclin du marché financier correspond une ascension régulière des banques de dépôt mais aussi des établissements financiers spécialisés, qui ont fondé leur expansion sur celle du crédit à moyen terme mobilisable3. Dans le cadre de la débudgétisation des investissements, à l’hégémonie du Trésor banquier succède ...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540