Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La place financière de Paris au XXe siècle

 | 
Laure Quennouëlle-Corre

Première partie. 1914-1939, repli hexagonal et tentatives de relance

Chapitre II. La place financière dans la guerre et l’après-guerre, 1914-1926

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les ruptures nées de la guerre

La Première Guerre mondiale marque des ruptures macroéconomiques qui tracent la véritable césure du siècle. Elle entraîne la première grande crise financière du xxsiècle, en ce sens que sont bouleversés à la fois les conditions monétaires, les flux internationaux de capitaux, les activités boursières et bancaires de chaque pays belligérant1. Au lendemain de la guerre, la France, comme beaucoup de pays développés, doit donc affronter un changement de l’environnement international à la fois financier et monétaire.

La Première Guerre marque d’abord une rupture dans les relations monétaires et financières internationales, fondées depuis le milieu du xixsiècle sur des parités fixes par rapport à l’étalon-or et sur la domination effective de la livre sterling. Le système monétaire international est remis en question dès le début de la guerre, du fait de l’interdiction d’exporter de l’or et de la mise en place du contrôle des changes. La suspension de la co...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540