Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

La place financière de Paris au XXe siècle

 | 
Laure Quennouëlle-Corre

Première partie. 1914-1939, repli hexagonal et tentatives de relance

Chapitre premier. Paris en 1913 : une place financière de premier rang

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Sans revenir sur la naissance du marché financier moderne maintenant bien connue1, il n’est pas inutile de rappeler les grandes étapes qui l’ont forgé. Il faut remonter à l’Ancien Régime pour trouver les traits qui en dessinent les contours près de deux siècles durant. Si, dès le règne de François Ier, les emprunts publics destinés à financer les besoins royaux ont commencé à jouer un rôle moteur dans le développement de transactions sur titres, la naissance du marché financier au sens moderne du terme se situe plutôt vers la fin du xviiisiècle. En effet, en 1724, à l’issue de la banqueroute de Law, la profession de courtier de banque et de change est réglementée, tandis que les besoins financiers de l’État facilitent l’émergence à Paris d’une communauté financière de courtiers, banquiers, gros clients et intermédiaires divers. Toutefois, le marché reste peu animé jusqu’à la veille de la Révolution, tandis que l’échec des assignats et la désorganisation financière qui s’ensuit plo...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2015

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540