Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

VI. Vie sociale, scientifique, culturelle

L’Inspection : un corps contesté

Pierre Achard et Olivier Dard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis son accession au rang des corps les plus influents de l’État, dans les premières années du xxe siècle, l’Inspection des Finances fait l’objet, dans le public comme au sein de l’administration, d’une contestation permanente qui est allée jusqu’à remettre plusieurs fois son existence en cause. L’Inspection des Finances a ainsi conquis progressivement son rang parmi les mythes reconnus de la société française. Elle a même été, à certaines époques, entourée d’une sorte de « légende noire », née des pouvoirs jugés excessifs qui lui étaient prêtés.

L’entre-deux-guerres

Les attaques (qui apparaissent avant 1914, comme en rendent compte les Mémoires de Joseph Caillaux) relèvent, dans l’entre-deux-guerres, d’une approche essentiellement politique. L’Inspection est en effet fréquemment considérée comme acquise à une idéologie capitaliste libérale, reflet elle-même d’un recrutement qui serait puisé très majoritairement, plus encore que pour le Conseil d’État ou la Cour des comptes, dans l...

Auteurs

Inspecteur général des Finances honoraire, membre du comité d’éthique du ministère des Affaires étrangères et de la Commission des participations et des transferts

Professeur des universités en histoire contemporaine à l’université de Metz-Paul-Verlaine

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540