Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

VI. Vie sociale, scientifique, culturelle

René Stourm (1837-1917)

Un mentor sans disciple

Antoine Savoye

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

René Stourm offre un cas de figure particulier parmi les inspecteurs leplaysiens. Issu d’une famille de magistrats messins, son père, ­Augustin African (1797-1865), a une longue carrière politique à son actif. Député, puis représentant de l’Aube de 1837 à 1849, il entre au Conseil d’État de la IIe République (section des finances). Rallié à l’Empire, il est nommé directeur général des Postes (1853), puis sénateur en 1861, année où René, après avoir été élève au collège de Juilly et fait des études de droit, intègre l’Inspection des Finances. Attaché au secrétariat général du ministère, il se voit confier, en 1867, la fonction de sous-chef de cabinet du ministre Pierre Magne. Sous la IIIe République, chef de bureau, en charge des travaux statistiques et des études de législation comparée, il est nommé administrateur des Contributions indirectes, sous l’autorité de Paul Audibert, entré à l’Inspection en 1852, et responsable de la 3e division à 37 ans. Six années plus tard, cette carri...

Auteur

Professeur des universités en sciences de l’éducation à l’université Paris VIII-Saint-Denis

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540