Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

IV. Branches d’activités, firmes

Alain Gomez (1938-)

Hervé Joly

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Alain Gomez a réalisé une carrière exceptionnelle dans la grande industrie, même s’il n’a pas réussi à passer le cap de la privatisation pour s’affranchir de la tutelle du pouvoir politique ; elle s’est achevée par une mise en cause ­judiciaire dont il a été tardivement blanchi.

Alain Gomez est le petit-fils d’un ouvrier anarchiste espagnol qui a fui son pays pendant la Première Guerre mondiale. Il est né à Paris alors que son père terminait ses études de médecine. En 1949, la famille s’installe à Oran. Après son bac à 16 ans, il passe une année au lycée français de Londres, en hypokhâgne, avant de poursuivre ses études à Paris à la faculté de droit et à Sciences Po. Il est alors Algérie française et proche de l’extrême droite. Sa mobilisation en Algérie, en 1961-1962, dans les parachutistes lui vaut un goût réputé pour le style « commando ». En 1963, il intègre l’Éna au sein de la promotion Stendhal, qui rassemble notamment Lionel Jospin, Ernest-Antoine Seillière et Jean-Pierre Chev...

Auteur

Directeur de recherche (habilité) du CNRS au Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (Lyon)

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540