Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

IV. Branches d’activités, firmes

Philippe Rouvillois (1935-)

Georges Ribeill

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Né à Saumur en 1935, major de la promotion Vauban (1959) de l’Éna, Philippe Rouvillois intègre l’Inspection des Finances en 1959 et occupe, à partir de 1964, différents postes à la direction des Impôts avant d’en être le directeur général de 1976 à 1982. En février 1983, il est nommé directeur général adjoint de la SNCF, chargé du budget et des finances. Le milieu cheminot ne lui est pas complètement étranger : fils d’un contrôleur des Contributions, son grand-père avait prolongé sa carrière de médecin militaire comme médecin-conseil de la SNCF. Des règlements de compte politiques, dans un contexte de cohabitation et d’alternance aux sommets de l’État, vont alors accélérer la promotion en deux temps de Rouvillois aux plus hautes responsabilités, suivie aussi de sa prompte chute.

La longue grève des cheminots de l’hiver 1986-1987 sous le gouvernement Chirac motive, à l’automne suivant, le départ du directeur général Jean Dupuy, dernier X-Mines à accéder à ce poste, et son remplacement...

Auteur

Directeur de recherche de l’Équipement à l’École nationale des ponts et chaussées, laboratoire Techniques, territoires, sociétés

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540