Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

III. Politiques publiques

Edmond Giscard D’estaing (1894-1982)

Son rôle dans l’empire colonial français

Catherine Hodeir

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Pour moi, le concours de l’Inspection était avant tout le concours le plus difficile de France. Je l’ai considéré comme un passeport, un label de haute qualité ». Reçu 1er sur 41 candidats au concours d’adjoint à l’IGF en 1919, après quatre ans de guerre et une licence en droit et en lettres, le jeune Edmond Giscard, qui ne s’appelle pas encore d’Estaing (en 1922), n’envisage guère, à 25 ans, devenir un grand patron colonial, même « a-typique ». De 1922 à 1925, il est directeur des services financiers du Haut Commissariat dans les territoires rhénans, puis délégué de la Fédération des porteurs de bons. En 1926, par l’intermédiaire de Parmentier, inspecteur et ancien directeur du Mouvement des fonds, il entre pourtant à la Société financière française et coloniale, la SFFC, fondée par Octave Homberg, en 1920, qui, dans le contexte de la crise internationale, rencontre de graves difficultés. Démissionnaire de l’Inspection en 1929, il est nommé président de la SFFC en 1933. Il propos...

Auteur

Enseignante à l’université d’Amiens, maître de conférences à l’institut d’études politiques de Paris

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540