Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

III. Politiques publiques

Paul Delouvrier (1914-1995)

Loïc Vadelorge

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Licencié en droit et diplômé de l’École libre des sciences politiques, Paul Delouvrier est reçu en 1941 au concours de l’Inspection générale des Finances. Son passage à Uriage en 1941 et 1942, puis son entrée dans la Résistance, où il dirige, au printemps 1944, un maquis gaulliste dans la région de Nemours, l’apparentent à son aîné François Bloch-Lainé, mais, à la différence de ce dernier, Delouvrier manifeste très tôt des ambitions politiques. Entré dans les cabinets d’Aimé Lepercq (en 1944), puis de René Pleven (en 1944 et 1945) et de René Mayer (en 1947), Delouvrier apparaît dès cette époque comme un meneur d’hommes, dont l’autorité repose à la fois sur le charisme et sur la capacité à ­s’abstraire de ­certaines règles.

Sa rencontre avec Jean Monnet le détourne d’une carrière amorcée au sein de la direction générale des Impôts (1948-1953), même s’il participe, aux côtés de Maurice Lauré, à la création de la TVA en avril 1954. Chef de la division financière du Commissariat général ...

Auteur

Professeur des universités en histoire contemporaine à l’université de Paris Nord-Villetaneuse.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540