Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

I. Recrutements, parcours, sociabilités

Nicole Briot (1938-)

Sylvie Schweitzer

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1974, l’entrée de Nicole Briot (Éna 1970) à l’IGF est marquée d’une double originalité. La plus remarquable, et la plus remarquée à l’époque, tient au fait qu’elle est une femme, la première. Et pourtant, aucun obstacle d’ordre réglementaire ne s’est jusque-là opposé à une féminisation du corps. La deuxième originalité, sans doute la plus marquante pour le fonctionnement interne de l’IGF, est l’institution, en 1973, du « tour extérieur », dont elle est également la première à bénéficier. Dès lors, l’IGF s’aligne sur les autres grands corps et n’est plus réservée aux plus brillant(e)s ancien(e)s élèves de l’Éna, même si des réticences s’expriment en son sein. Le tour extérieur est supposé altérer l’homogénéité du corps, compliquer la gestion du service, en raison d’une diversification des âges et des origines, voire compliquer les ­sorties au terme de la tournée.

Il n’est donc pas aisé, à l’examen de la carrière de Briot, de faire la part de ce qui est imputable au fait qu’elle soi...

Auteur

Professeure des universités en histoire contemporaine à l’université Lyon II-Louis Lumière, Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (Lyon)

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540