Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

I. Recrutements, parcours, sociabilités

Le recrutement social et intellectuel des inspecteurs des Finances entre 1974 et 2005

Luc Rouban

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entre 1974 et 2005, 234 inspecteurs des Finances ont été recrutés selon deux voies de recrutement : le passage par l’Éna en réunit environ les trois quarts (172, soit 73,5 %), alors que le tour extérieur est utilisé pour 62 inspecteurs, soit 26,5 % du flux d’entrée. Le tour extérieur a été créé pour les inspecteurs de 2e classe (une nomination pour trois énarques) par le décret du 14 mars 1973 et a permis l’entrée de la première inspectrice des Finances en 1974, Nicole Briot. Le passage par l’Éna est lui-même le fait presque exclusif des lauréats du concours externe (163 inspecteurs), alors que le concours interne n’est qu’une voie accessoire (8 recrutements en tout) et que le troisième concours, créé par l’article 23 de la loi du 11 janvier 1984 (loi d’Anicet Le Pors, portant statut général de la Fonction publique de l’État), n’est représenté que par un seul recrutement. Ces premières indications tendent à montrer que l’accès à l’Inspection ne s’est guère démocratisé sur une périod...

Auteur

Directeur de recherche du CNRS au Centre d’études de la vie politique française (IEP)

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540