Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

I. Recrutements, parcours, sociabilités

Recrutement et profil socio-intellectuel des inspecteurs des Finances, 1847-1973

Nathalie Carré De Malberg

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour être inspecteur des Finances, de 1847 à 1946, il faut, sauf exception, avoir été reçu à un examen d’aptitude – ou premier concours – pour la nomination d’adjoint à l’Inspection des Finances, puis, après deux (ou trois) ans de « tournée », il faut avoir été admis, après un examen de capacité – ou deuxième concours –, au grade d’inspecteur de 3e (puis 4e) classe, l’entrée directe au grade d’inspecteur n’ayant concerné que sept inspecteurs avant 1877, trois entre 1918 et 1946.

Avec la création de l’Éna par l’ordonnance du général de Gaulle le 9 octobre 1945, supprimant le concours d’adjoint, et jusqu’à la création du tour extérieur à l’Inspection en 1973, il faut, sauf exception là aussi, avoir réussi un des deux concours d’entrée de l’Éna, l’un ouvert aux diplômés de l’enseignement supérieur, l’autre aux fonctionnaires de l’État, puis être en mesure, après trois ans (puis 28 mois) de scolarité gratuite et rémunérée, de pouvoir choisir à la sortie le corps de l’Inspection. Avec la ...

Auteur

Maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Paris-Ouest–Nanterre–La Défense, IDHE (CNRS)

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540