Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Économie sociale et solidaire

 | 
Florence Jany-Catrice
, 
Nicolas Matyjasik
, 
Philippe Mazuel

(Re)penser l’économie ?

Les besoins de l’être humain dans la société : l’économie sociale et solidaire est-elle capable d’y répondre ?

Paul Seabright

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’espèce humaine dans la préhistoire

L’économie sociale et solidaire est souvent décrite comme une économie plus humaine. Alors qu’est-ce que c’est d’être humain ? C’est une question à laquelle je m’intéresse beaucoup dans mes recherches et je la situe il y a très longtemps. Les débats qui m’intéressent se situent il y a dix-vingt mille ans, à l’aube de nos civilisations où nous vivions dans des petits groupes. Je pense que l’on en sait beaucoup plus maintenant, grâce aux travaux en archéologie et en anthropologie sociale, sur les conditions dans lesquelles nos ancêtres ont grandi, ont évolué. Nous savons beaucoup mieux ce que c’est que d’être humain, c’est-à-dire quels sont les besoins en termes de vie, en termes d’épanouissement psychologique et humain auxquels nos relations économiques sont censées répondre. Nous mesurons davantage combien nos économies modernes trahissent ces besoins importants qui sont au cœur de notre existence sociale1.

Il a été de mode, il y a trente à cinquan...

Auteur

Professeur de sciences économiques à l’École d’économie de Toulouse, Paul Seabright est directeur de l’IAST (Institute for Advanced Study in Toulouse). Originaire du Royaume-Uni, il a enseigné dans les universités d’Oxford et de Cambridge ainsi qu’au Collège d’Europe à Bruges et à l’École polytechnique à Paris. Ses travaux se situent dans trois domaines principaux : l’économie industrielle et la politique de la concurrence, l’économie des réseaux et de l’innovation numérique, l’économie comportementale et l’évolution des institutions d’échange économique à très long terme. Il est membre du Conseil de la European Economic Association, du Economic Advisory Group on Competition Policy de la Commission européenne, et du conseil scientifique du « think tank » Bruegel à Bruxelles. Il est auteur, entre autres, des ouvrages La Société des inconnus : Histoire naturelle de la collectivité humaine (éd. Markus Haller, 2011) et Sexonomics (éd. Alma, 2010). Il est aussi chroniqueur au Monde.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540