Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Économie sociale et solidaire

 | 
Florence Jany-Catrice
, 
Nicolas Matyjasik
, 
Philippe Mazuel

(Re)penser l’économie ?

Nomades et sédentaires. Vers de nouveaux référentiels pour l’analyse de la globalisation et de ses effets sur les inégalités internationales et sociales

Pierre-Noël Giraud

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La globalisation et ses effets sur les inégalités entre et au sein des nations sont, à mon avis, un domaine de l’analyse économique où de nouveaux référentiels sont nécessaires pour comprendre, anticiper et concevoir des politiques capables d’en maîtriser les conséquences jugées politiquement indésirables.

C’est le cas de la globalisation financière, où l’irruption massive du « shadow banking » dans les années 2000 exige de repenser la réglementation de la finance et la politique monétaire dans ses liens avec les marchés financiers. Ces questions font cependant l’objet de recherches et de débats académiques très intenses depuis la crise de 2007, même si leur traduction politique se fait attendre.

C’est, à mon sens, encore plus le cas de la globalisation commerciale. En effet, oser s’interroger sur les effets du libre-échange croissant des biens et services reste un tabou dans le monde académique et politique, tandis que les modèles de commerce international n’ont pas fondamentalement ...

Auteur

Ingénieur général des Mines, Pierre-Noël Giraud est professeur d’économie à Mines ParisTech et à Paris Dauphine (chaire finance et développement durable). Il est, par ailleurs, membre fondateur de l’Académie des technologies et membre du conseil scientifique d’EDF et d’Orange. Ses travaux de recherche ont d’abord porté sur l’économie des commodités, en particulier énergétiques, et de l’environnement, puis sur l’économie industrielle. Depuis une dizaine d’années, il travaille aussi sur la globalisation des entreprises et ses conséquences macroéconomiques et politiques, ainsi que sur l’industrialisation et la croissance durable des pays émergents. Parmi ses principaux livres, on peut citer : La mondialisation. Émergences et fragmentations (éd. Sciences Humaines 2008, seconde édition 2012), Le Commerce des promesses. Petit Traité sur la finance moderne (Seuil, Prix Turgot 2001, nouvelle édition augmentée : Points-Seuil, 2009), L’inégalité du monde. Économie du monde contemporain (Gallimard, 1996, traduit en cinq langues). Il a activement participé au GIEC, qui a obtenu le prix Nobel de la paix en 2007 avec Al Gore.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540