Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ingénieurs des Télécommunications dans la France contemporaine

 | 
Pascal Griset

La mise en place d’un leadership

Discussion. Entre réussites et échecs : De nouvelles perspectives pour les Télécommunications

Cécile Méadel, François du Castel, Benjamin Thierry, Léonard Laborie, Bernard Sutter et Jacques Ernest

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cécile Méadel1
Je passe maintenant la parole à la salle.

François du Castel
Je voulais faire deux remarques : la première concerne l’exposé de Benjamin Thierry qui a très bien résumé l’histoire du Minitel mais est passé rapidement sur les difficultés d’exportation. Or, c’est un sujet actuellement en débat sur le forum de l’AHTI, et je pense qu’il y a trois hypothèses. La première est une question de normes ; la deuxième repose sur le fait que les ingénieurs ne sont pas de bons vendeurs, surtout quand ils se heurtent au not invented here des Américains ; la troisième part du principe qu’aux États-Unis, les informaticiens californiens commencent à méditer une alternative à la télématique au moment où les perspectives d’exportation apparaissent en France.

Ma deuxième remarque concerne l’exposé de Léonard Laborie. Le problème qui s’est manifesté quand on a abordé le problème de la fibre optique au CNET, est que les chercheurs se sont heurtés à l’étendue des brevets qui ont été pris par Corn...

Auteurs

Présidente de séance.
Professeure à l’École des mines de Paris, Cécile Méadel a notamment publié Télévision à la carte, un divorce annoncé, 2007 ; Quantifier le public. Histoire des mesures d’audience de la radio et de la télévision, 2010 et, avec E. Brousseau et M. Marzouki (ed.), Governance, Regulations and Powers on the Internet, Cambridge University Press, 2012.

Ingénieur des Télécommunications, décédé en 2012.

Enseignant d’histoire contemporaine et des médias à l’université Paris-Sorbonne (PRCE IUFM de l’Académie de Paris), Benjamin Thierry est également chargé de mission pour le développement des humanités numériques auprès de la présidence de Paris-Sorbonne. Il prépare une thèse de doctorat sur l’histoire de l’interactivité graphique dans la seconde moitié du xxe siècle sous la direction du professeur Pascal Griset.
Il a notamment publié La communication hommes-machines et le développement de l’informatique : quelle place pour la recherche en ergonomie ?, 2008 ; Une histoire de la stratégie de reconnaissance scientifique à l’Inria Rocquencourt : l’ergonomie de l’informatique et ses chercheurs (1969-1990), 2009 et Le Minitel, l’enfance numérique de la France avec Valérie Schafer en 2012.

Agrégé et docteur en histoire, Léonard Laborie est chargé de recherche au CNRS (UMR Irice). Il a notamment publié L’Europe mise en réseaux. La France et la coopération internationale dans les postes et les télécommunications (années 1850-années 1950), 2010, tiré de sa thèse de doctorat dirigée par le professeur Pascal Griset à l’université Paris-Sorbonne.

Ingénieur général des Télécommunications, président de l’ARIEL.

Ancien directeur adjoint de la R&D chez Alcatel.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540