Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ingénieurs des Télécommunications dans la France contemporaine

 | 
Pascal Griset

La mise en place d’un leadership

GSM : un projet européen au retentissement mondial

Philippe Dupuis

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Le sigle GSM désigne à la fois le système européen de télécommunications mobiles (Global System for Mobile Communications) et le groupe de travail qui a élaboré la norme correspondante (Groupe spécial mobile). Les travaux du groupe ont commencé en 1982. L’accord sur le choix des technologies est intervenu en 1987. C’est donc la date retenue comme celle de la création de la norme.

Pourquoi en parler encore si longtemps après ? La raison essentielle est que cette norme, initialement conçue pour l’Europe, est devenue une norme mondiale de fait. On dénombre actuellement plus de trois milliards d’utilisateurs dans 219 pays. Et 80 % de la population mondiale vit dans des zones couvertes par des réseaux GSM1.

Il est important de retenir que la création du GSM fut un succès européen collectif. Aucun pays, aucune organisation ni aucune personne ne peuvent être considérés comme inventeur de tout ou partie de la norme. Ce succès n’a été possible que grâce à l’excellent esprit de coop...

Auteur

Grand témoin, ingénieur des Télécommunications (X 1951, ENST 1956), Philippe Dupuis a été nommé à la direction des Services radioélectriques de la DGT en 1956. Détaché en 1962 à France Câbles et Radio, il a dirigé des projets techniques dans de nombreux pays d’Afrique et du Moyen-Orient. Il a ensuite participé à partir de 1973 à la création de la direction des Télécommunications des réseaux extérieurs. Il est devenu directeur général de Sofrecom en 1979, puis délégué aux Télécommunications mobiles à la DGT en 1981. Dans cette fonction, il a animé la participation française à l’élaboration de la norme GSM.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable