Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bâtir une généralité

 | 
Anne-Sophie Condette-Marcant

Annexes

Annexe 5. Devis et adjudication d’une partie des travaux de la halle marchande

Texte intégral

1Source : Archives municipales de la ville d’Amiens, DD 31 doc. 39

Conditions

2Conditions d’une partie d’ouvrages de maçonnerie de la halle d’Amiens que Messieurs les officiers municipaux de la ville se proposent de faire construire dans le courant de la présente année 1774. Cette partie de construction est composée d’une rue d’environ de 30 toises de longueur sur 21 pieds 3 de pouces largeur. Entre les colonnes sur les bas côtés de ladite rue, sont des boutiques de 17 pieds de profondeur compris les épaisseurs des murs extérieurs. Lesdites boutiques sont séparées les unes des autres par des petits murs et refends et au milieu de la longueur de ladite halle sont deux tours creuses pour recevoir deux grands escaliers, le tout comme il est plus au long détaillé aux plans, coupes et élévations qui ont été dressés par le sieur Montigny, architecte, qui les a cottés sur tous les sens ; et pour ledit adjudicataire s’y conformer ainsi qu’aux ordres qui lui seront prescrits par le sieur Sellier, architecte et contrôleur desdits travaux. Cette partie de construction sera pour la hauteur à prendre du sol de terre actuel y compris les petites voutes des entresolles.

Qualités des matériaux

3La pierre de taille dure qui sera emploiée à ladite construction sera tirée des carrières de Conty et non ailleurs, elle sera ébousinée jusqu’au vif de manière qu’il n’y reste ni tendre, ni luye, les lits et joints seront bien faits et les arches bien soignés.

4Les grés seront tirés des carrières de Moliens et Pierregoot, tous lesdits grés seront proprement piqués, les joints et les lits bien pleins.

5Toute la brique qui sera emploiée pour la construction des murs sera cuitte à la houille de la meilleur qualité. Celle qui sera emploiée aux voutes sera cuitte au bois de celle dite violette ou à pavé.

6Le mortier qui servira à la pose de la pierre et de la brique sera composé de moitié sable fin, bien pur et criant à la main et de moitié chaux coulé en observant de n’y mettre d’eau que ce qu’il en faut pour éteindre la chaux et pour cet effet, le mortier se fera à mesure de l’employ.

Construction des ouvrages

7Il sera fourni et posé à un pied au dessous du pavé en ligne de pente, une assise de niveau en pierre dure de Conty, savoir sous chaque colonne et sous chaque pilier au droit des escaliers cinq pieds en quarré et sous chaque pilier des murs extérieurs six pieds idem en quarré de ladite assise qui sera en pleine pierre apareillé a douze pouces de hauteur dont le lit de dessus et joints seront faits proprement à l’effet de pouvoir tracer l’édifice et dont chaque quartier de pierre aura au moins cinq à six pieds de superficie. Les intervales entre ladite assise de pierre à cette hauteur de douze pouces seront maçonné en moilon du pays et mortier de chaux et sable.

8L’entrepreneur observera si toutes les pierres emploiées à la construction seront également épaisses à la queue qu’au parement afin d’éviter les calles qui font toujours de mauvaises constructions et sujettes à tassement et que toutes les pierres qui seront apareillées par carreaux et boutise auront au moins deux pieds de longueur de parement, il sera fourni et posé au droit des colonnes et piedroits y joignants et aux piedroits des escaliers tout en hauteur de la première retraite d’environ cinq pieds du côté de la porte des fontaines à venir à rien du côté du pavillon de l’hotel de ville. Cette hauteur sera apareillée en graisserie, dont chacun desdits piliers sera de deux et trois quartiers par assise alternativement et dont les parements et joints seront piqués proprement. Il est à observer que dans cet article, il n’y aura aucun remplissage de maçonnerie, les deux et trois quartiers de grès devant former chaque assise pleine, le tout en maçonnerie en mortier de chaux et ciment.

9Il sera pareillement fourni et posé en graisserie et à la même hauteur que ci dessus au droit des piliers quarré du fond des boutiques à leur pourtour intérieur, la même hauteur d’assise par carreaux et boutisses, dont les carreaux n’auront pas moins de douze pouces de quart et les boutisses au moins dix huit pouces de queue dont les parements et joints seront piqués proprement et maçonnés en quartier de chaux et ciment. (...)

10Il sera pareillement fourni et posé une assise courante en graisserie de quinze pouces de parpin pour les murs de refend séparant les boutiques dont de trois en trois pieds, il y aura un grès faisant parpin et de même de dix pouces de hauteur et maçonnerie en mortier de chaux et ciment.

11Il sera pareillement fourni et posé la même assise courante dans les parties circulaires intérieurs des escaliers, celle du côté de la porte des fontaines et à la porte opposé de même par carreaux et boutises de dix poues de hauteur, le tout en chaux et ciment. (...)

12L’adjudicataire sera chargé à ses frais des cintres nécessaires des charpentes pour la construction de ces voutes et laisser lesdits cintres tout l’hiver aux voutes des extrémités.

13Il sera chargé en outre de les couvrir ainsi que tous ces murs au commencement de l’hiver avec de longues pailles et moilonnages maçonnés en argille afin de préserver ses ouvrages des pluies et gelées de la mauvaise saison.

14Il sera chargé en outre de se fournir généralement de tous les équipages nécessaires à la construction de ses ouvrages sans qu’il puisse rien répéter pour cet office.

15Il sera obligé de terminer ces ouvrages au quinze octobre.

16Ledit adjudicataire sera tenu de présenter pour la construction des travaux un appareilleur dont les talents soient reconnus aux ouvrages où il aura été emploié et qui sera accepté de l’architecte et du commissaire de l’hotel de ville.

17Ledit adjudicataire ne pourra faire aucun changement, retranchement ni substitution dans ces travaux que du consentement de l’architecte ou du controleur à peine de démolition et reconstruction à ses frais et du consentement des officiers municipaux.

18Il sera en outre tenu de déblayer les couvertures provisionnelles qu’il aura été obligé de faire pour conserver ses ouvrages l’hiver et de déblayer avant la fin de l’année tous les décombres qui se seront faits tant sur le terrein de l’ouvrage que dans les chantiers de tailleur de pierre.

19Signé : Jourdain de Thieulloy (le maire de la ville d’Amiens)

20A la suite : Vu et approuvé par nous intendant de Picardie le présent devis pour être exécuté suivant sa forme et teneur. Fait le vingt sept mars mil sept cent soixante quatorze. Signé d’Agay.

21À la suite, consignation du procés-verbal d’adjudication :

22L’an mil sept cent soixante quatorze, le mercredy trente mars, pardevant nous Mathieu Alain Maugendre, subdélégué de l’intendance de Picardie en l’absence de M. l’intendant, en conséquence des publications faites dans différents endroits de cette généralité, plusieurs personnes se sont présentées pour prendre l’adjudication au rabais des ouvrages énoncés au devis portés en tête du présent, aux charges, clauses et conditions y exprimées et en la délibération du vingt quatre du présent mois, et après avoir annoncé que les frais de l’adjudication n’excéderoient pas la somme de vingt quatre livres, en présence des officiers municipaux de la ville et communauté d’Amiens et en leur hotel commun, nous avons procédé en la manière accoutumée à ladite adjudication au rabais et le prix de l’adjudication a été porté

23savoir

24par le sieur Louis Lavette à quarante mille livres

25par le sieur Desvignes, à 39 000 livres

26par le sieur Jean Baffet, à 38 500 livres

27par le sieur Lamarre, à 38 000 livres

28par le sieur Jean-Baptiste Tilloloy, à 37 000 livres

29par le sieur Desvignes, à 36 500 livres

30par le sieur Lavette, à 36 000 livres

31par le sieur Tilloloy, à 35 550 livres

32par le sieur Le Fort, à 35 000 livres

33par le sieur Genty, à 30 000 livres

34par le sieur Lavette, à 29 500 livres

35par le sieur Tilloloy, à 29 000 livres

36par le sieur Isnard, à 28 000 livres

37par le sieur Genty, à 26 000 livres

38par ledit sieur Isnard, à 25 500 livres

39et par ledit sieur Genty, à 25 000 livres

40Et personne n’ayant voulu mettre de nouveaux rabais, nous avons adjugé et adjugeons sous le bon plaisir de M. l’intendant audit sieur Genty lesdits ouvrages moyennant la somme de vingt cinq mille livres, de laquelle somme il sera payé sur les mandats de messieurs les officiers municipaux visés par M. l’intendant à mesure de l’avancement des ouvrages suivant les certificats du sieur Montigny, architecte de Paris, chargé de la direction et conduite d’iceux, sauf un quart dudit prix principal qui ne lui sera payé que six mois après la réception définitive pour la garantie desdits ouvrages et s’est ledit adjudicataire soumis d’exécuter de point en point les clauses, charges et conditions du devis ci dessus et pour sureté du tout, il nous a présenté la personne de Jean-Baptiste Tilloloy et pour certificateur celle de Charles Delamarre et après lecture à eux faite desdits devis et adjudication, se sont obligés conjointement et solidairement avec ledit adjudicataire à leur entière exécution, et ont signés lesdits Genty, Tilloloy, Delamarre et les officiers municipaux signé avec nous lesdits jour et an.

41Signatures : Maugendre, Genty, Jean-Baptiste Tilloloy, Delamarre, Jourdain de Thieulloy ( maire d’Amiens ), Ogier, Degand l’ainé, le Chevalier de St Germain, Boistel et Boullet de Varenne.

42À la suite : Vu et approuvé par nous intendant de Picardie la présente adjudication pour être exécutée suivant sa forme et teneur. Signé : d’Agay.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540