Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ingénieurs des Télécommunications dans la France contemporaine

 | 
Pascal Griset

L’affirmation d’une identité : de la création du CNET et ‎de la DGT aux années 1970‎

L’Association des ingénieurs des Télécommunications (AIT) : une éphémère histoire de famille

Philippe Picard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Préambule

Cet article a une ambition limitée : l’auteur n’est pas historien, mais propose modestement d’apporter un témoignage documenté. De nombreux documents ont été consultés mais, malheureusement, il n’a pas été possible de localiser les archives de l’AIT, Association des ingénieurs des Télécommunications !

Il s’agit d’un témoignage personnel qui ne peut être considéré comme une position officielle de l’AIT.

Il s’agit très clairement d’un sujet ethnocentré : le propos n’est pas d’aborder les réalisations des ingénieurs des Télécommunications (IGT), traitées par ailleurs, mais de s’intéresser aux actions et réactions de la collectivité des IGT vue comme une famille, représentée par son association amicale, l’AIT.

Une histoire brève

Pourquoi ce titre « une éphémère histoire » ? Même si la présentation est faite dans le cadre du bicentenaire du corps des mines, le corps des ingénieurs des télécommunications aura formellement existé seulement un peu plus d’une centaine d’années : la créa...

Auteur

Actuellement président de l’AHTI (Association pour l’histoire des télécommunications et de l’informatique), Philippe Picard est X-Télécom et a travaillé vingt ans à la DGT. Il y a notamment piloté le lancement du réseau Transpac. Il a été ensuite dix-sept ans chez Bull en charge des diverses activités de télécommunications. De 1980 à 1982, il a été président de l’Amicale des ingénieurs des Télécommunications (l’AIT).

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540