Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ingénieurs des Télécommunications dans la France contemporaine

 | 
Pascal Griset

L’affirmation d’une identité : de la création du CNET et ‎de la DGT aux années 1970‎

Une modernisation manquée : les télécommunications, le rétablissement de la légalité républicaine et le premier Plan

Patrice Carré

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

J’ai donné pour titre à cette intervention1 : « Une modernisation manquée : les télécommunications, le rétablissement de la légalité républicaine et le premier Plan ». La période dont il sera ici question commence au cours de la seconde moitié de l’année 1944, plus précisément le 9 août 1944 avec l’ordonnance relative au rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire continental2. Si l’amont en est limpide, l’aval en est plus flou. Je le situerai quelque part à la fin de l’année 1949 quand, à l’automne, le rationnement du pain est aboli, quand, cette même année, la production industrielle revient à son niveau de 1938 et quand le bon docteur Queuille, radical et corrézien, dirige le plus long ministère de cette période : 13 mois, du 11 septembre 1948 au 6 octobre 1949…

La période est courte. Elle est cependant particulièrement dense. En 1947, quand le gouvernement promulgue le plan de modernisation et d’équipement, une inflation au rythme dramatique s’est ins...

Auteur

Historien de formation, Patrice Carré dirige le département relations institutionnelles à la direction des relations avec les collectivités locales France Télécom Orange. Il est également chargé de cours à Télécom Paris Tech (École nationale supérieure des télécommunications), où il enseigne l’histoire et la sociologie de l’innovation, ainsi qu’au CELSA (université Paris Sorbonne/École des hautes études en sciences de l’information et de la communication). Il est l’auteur ou le coauteur de très nombreux articles scientifiques et d’une dizaine de livres sur les relations entre technologie, société, politique et culture parmi lesquels : Télégraphe : innovations techniques et société au xixe siècle, 1996, Le téléphone, le monde à portée de voix, Gallimard, 1993, ou encore, avec Alain Beltran La Fée et la servante, la société française face à l’électricité xixe-xxe siècle, Belin, 1991, préface d’Alain Corbin et traduction japonaise en 1999.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540