Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le crédit à la consommation en France, 1947-1965

 | 
Sabine Effosse

Quatrième partie. "Tout à crédit ?". L'expansion relative du crédit à la consommation en France, (1954-1965)

Conclusion de la quatrième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au milieu des années 1960, les Français achètent à crédit, mais pas « tout » et moins que leurs homologues européens. En 1967, 6 % des ménages ont emprunté pour acheter une voiture et 14 % pour acquérir des biens de consommation durables autres que l’automobile, soit 20 % des ménages1. Environ 35 % des biens électroménagers sont alors achetés à crédit contre 55 % en Allemagne de l’Ouest et 60 % en Grande-Bretagne. Depuis sa « réhabilitation » gouvernementale en 1953, le crédit à la consommation s’est donc diffusé mais avec modération. Aux obstacles matériels – crise du logement tardivement résorbée, puissance électrique domestique insuffisante –, s’ajoutent les contraintes d’une politique du crédit restrictive.

Pour Jacques de Fouchier, alors président-directeur général de la Compagnie bancaire et vice-président de la Banque de Paris et des Pays-Bas, cette politique est la conséquence d’une conception passéiste que les autorités financières ont des liens entre épargne financière et e...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540